[Humaine] Snow White • Pia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin
Messages : 8
Pia

Dim 26 Fév 2017 - 13:06





Pia





Informations générales

Prénom : Pia
Nom : X
Race : Humaine
Sexe : Féminin
Âge : 24 ans
Rang : Esclave
Métier : Prophétesse
Préférences sexuelles : Hétérosexuelle



Physique

Taille : 1.75
Poids : 50kg
Couleur des yeux : Rouge
Couleur des cheveux : Blancs

Description :

Assise sur une chaise en bois recouverte de peau de bête, elle ferme les yeux. Elle semble lasse et ce n'est pas qu'une impression d'ailleurs. Cela fait des heures qu'elle est assise, immobile, comme chaque jour. Puis quelqu'un rentre dans la pièce où tout est de bois. Le sol, les murs, le plafond, les meubles... tout respire la forêt qu'elle déteste tant.

L'intrus brise le silence alors qu'il tombe à genou devant la créature. Elle est bien humain, comme lui, mais elle est en tout point différente d'eux. Dans son village, perdu dans le nord du monde, elle passait pour une messagère des dieux.

Elle savait jouer de son physique bien particulier. La peau si blanche qu'elle en est presque translucide n'est striée que par ses veines bleutées. Ses longs doigts étaient si fin qu'ils semblaient être sur le point de se briser à chaque mouvement. Cependant les os des nordiques étaient bien plus solides que cela.

Ses cheveux lui tombaient dans le bas du dos bien qu'ils soient attachés en une tresse serrée et strict. Si elle avait était brune, ils auraient fait un magnifique contraste avec sa peau. Malheureusement pour elle, sa chevelure était, tout comme son épiderme, blanche comme la neige.

Les yeux toujours fermés, elle attendait que l'homme s'exprime. Impatiente et agacée d'être resté enfermé dans ce pseudo temple toute la journée, elle tapotait des ongles sur l'accoudoir de son fauteuil. Elle savait qu'elle devrait s'abstenir, être le plus immobile possible lui donnait encore plus une apparence surnaturelle.

" - Messagère des Dieux, Prophétesse du Destin, j'en implore votre sagesse, éclairez moi sur mon avenir. "

Elle reconnut immédiatement la voix. C'était le chef du village. Elle retint un sourire, vaguement dégoûtée qu'un homme censé être puissant s'inclinait de la sorte face à elle. Elle ouvrit les yeux et tout le monde dans la pièce retint son souffle.

Son iris rouge sang, entouré d'une cornée aussi blanche que sa peau et ses cheveux faisait toujours forte impression. Elle avait su tourné cette caractéristique à son avantage alors que cela aurait pu tourné à la catastrophe.

Comme d'habitude elle prophétisa quelque chose de vague qui finirait par se produire tôt ou tard. Tout était dans l'utilisation des mots et elle savait les manier à la perfection. Un sourire étira ses lèvres pâles, craquelées par le froid et son immobilité habituelle.

Il quitta la pièce et le reste de la garde firent de même. Le silence se rétablit alors qu'elle regardait autour d'elle. Vérifiant qu'il n'y avait personne, elle soupira et s'étira en gémissant. Sa colonne vertébral craqua doucement la soulageant du poids de la journée.

Se levant de son fauteuil, elle frotte doucement ses jambes à travers sa robe. Une journée entière assise, il n'y avait pas que ses jambes que cela avait endolorie. Elle avait l'impression que ses fesses, déjà pas très épaisse, s'était encore aplaties.

Du haut de son mètre soixante-quinze, elle n'était pas beaucoup plus grande que le reste des femmes de son village. A contrario, les hommes, eux étaient bien souvent plus grand qu'elle, ce qui au final n'avait aucune importance vu que grâce, ou à cause, de son rang, personne ne pouvait l'épouser.

Elle contempla la porte avant de s'asseoir à nouveau. Bientôt, quelqu'un passerait encore la porte pour recevoir une prophétie de la plus grande arnaqueuse que cette terre ait pu porté.



Mental

Trois qualités : Rusée • Sage • Docile
Trois défauts : Menteuse • Défaitiste • Susceptible

Description :
La nuit tombe doucement alors qu'elle ferme la porte de son temple de bois à clé. La nuit, elle n'autorise personne à venir car c'est le seul moment où elle peut être vraiment elle. A vrai dire cela ne change pas vraiment de son comportement habituel, mais elle peut enfin être... humaine.

Clignant des yeux à une vitesse normal, elle repose ses pupilles fatiguées du rythme lent que lui a imposé la journée. Allongée dans son lit, elle regarde le plafond, les bras croisés derrière sa tête. Elle aurait aimé être une fille normale, même si dans son clan, être une fille "normale" revenait à se marier une fois le premier sang coulé et traiter comme un objet.

Coincée dans cette vie ennuyeuse, elle ne connait rien à part la lassitude des journées interminables. Que faire de plus ? C'est soit ça, soit la mort. Pia est une défaitiste de nature, une vraie pessimiste, mais elle n'était pas suicidaire non plus.

Sa sagesse et sa ruse lui permettent de savoir comment agir en toute circonstance afin de se conserver une marge de sûreté en permanence. Tout cela à cause d'une foutue promesse qu'elle avait faite et qu'elle n'avait pas le cœur de rompre.

La seule chose qu'elle aimait réellement faire, c'était soupirer. Sentir ses poumons se remplir d'air jusqu'à les sentir sur le point d'exploser puis tout relâcher pour lui donner une sensation de vide complet la calmait. Un passe-temps bien lamentable, je vous l'accorde.

Conciliante, elle obéit aux ordres plus par facilité que par réelle dévotion. Le chemin le plus simple étant bien souvent le plus sûr. Alors on lui accorde sa confiance, bien trop facilement parfois, si bien qu'elle en profite... au dépend des autres.




Mon histoire

Notre histoire se déroule dans un coin reculé du nord du monde. Si petit et si reclus que peu de gens en ont entendu parlé. Vivant encore comme à l'époque médiéval, les connaissances y sont très limités et les coutumes très archaïques.

Deux cris se mêlent ensemble en ce jour censé être heureux. Le premier est le cri d'un nouveau né, respirant son douloureux premier bol d'air. Le second est celui de la mère, effrayée par l'apparence du nourrisson. Elle refusa de le toucher. Si cela ne tenait qu'à elle, elle l'aurait abandonné dans la forêt qui l'entourait. Ce n'était pas l'instinct maternel qui l'étouffait en cet instant, mais plus la peur d'être traitée de sorcière.

La sage-femme qui avait fait accoucher la jeune mère, elle, regardait la petite fille autrement. C'était un don du ciel, pour elle qui ne pouvait pas enfanter. Alors elle fit une proposition à la mère. Elle déclarerait son enfant mort pendant qu'elle s'enfuirait avec le nourrisson dans la forêt, loin de ce village. Ce qu'elle fit après avoir obtenu son accord.

Les hivers étaient rudes, froids et humides. La neige recouvrait le sol et les arbres. Elles avaient trouvés refuge dans un chalet perdu au creux de la montagne. Entièrement en bois, les rondins laissaient passer le vent glacial. Plusieurs fois, Pia frôla la mort alors qu'elle n'était encore qu'un nouveau né.

Puis le printemps arriva. La neige fondit lentement, un peu trop lentement au gout de la sage-femme. En s'occupant des réparations de la maison, seule, elle prenait soin dans un même temps de Pia, encore trop petite pour le faire seule. Bientôt, le chalet s'agrandit, les trous furent comblés avec d'autres morceaux de bois.

De temps en temps, elle descendait au village le plus proche, dissimulant les cheveux de Pia dans un draps, afin d'acheter des provisions. Faire une culture de légume n'était pas la priorité tant que le chalet ne serait pas suffisamment solide pour résister à un hiver de plus.

Le temps passa. Les cheveux de Pia poussèrent et la sage femme dû se rendre à l'évidence. Elle ne pourrait pas tout le temps rester dissimulé ici. Un jour elle devrait se mêler à la foule. Mais comment pouvait-elle se fondre dans la masse quand elle avait un physique si particulier ? Elle élabora une stratégie plus que bancale, mais c'était la seule chance pour Pia d'avoir une vie plus normale que celle ci.

Alors elle se renseigna et chercha un village où la religion était essentielle à la vie des habitants. Une fois trouvé, elle se renseigna sur leurs dieux, leurs coutumes et la hiérarchie. Elle enseigna à Pia l'art de la parole et comment détourné les mots.

Puis la comédie commença. Un jour d'hiver, alors que Pia avait aux alentours de cinq ans, elle la déposa au centre du village pendant que tout le monde dormait dans les chaumières. Dans une longue robe blanche, un peu trop grande pour la fillette, elle attendait que quelqu'un vienne la trouver.

Elle avait apprit par cœur chacun de leur dieux. Elle connaissait chaque légendes de leur village et les problèmes qui les secouaient. Elle connaissait le nom de chaque personnes influente et vaguement ce à quoi ils ressemblaient. Elle savait quoi leur dire pour les rallier à sa cause. Surtout, elle savait qu'elle ne verrait plus jamais sa mère d'adoption.

Le premier villageois sortit, puis un deuxième, un troisième, une dizaine... Malgré la foule qui s'agglutinait autour d'elle, elle demeurait immobile, les yeux clôt. Elle s'était entrainé avant et réussisait à maintenir la pause pendant plus d'une demi-journée. Seulement, avec le froid, ses jambes s'engourdissait et son dos la faisait souffrir.

Elle était sur le point de craquer et d'éclater en sanglot quand une voix rauque et profonde rententit.

" - Que se passe t-il ? Qui trouble l'ordre ?"

Un chuchotement parcourut la foule alors que l'homme semblait se frayer un passage. A plusieurs reprises, elle entendit les villageois appeler cet homme "Chef" ou "Messire". Elle comprit que ce fut le moment tant attendu, celui auquel elle avait était préparé.

Quand elle entendit les pas dans la neige s'arrêter devant elle, elle ouvrit les yeux. De sa voix cristalline, elle annonça sa première prophétie. Une main tendue vers le chef, les doigts à peine replier pour le désigner, elle commença.

" - Moi, messagère des Dieux, prophétesse du Destin et élue d'Isendra, je viens pour vous annoncer que la mort s'abattra très bientôt sur ce village. Les Dieux vont ont trouvés négligeant et corrompus. Ils viendront chercher les infidèles dès cette nuit. "

Bien sûr, elle n'avait pas dit ça au hasard. Dans l'ombre, sa "mère" avait déjà empoisonnée les réserves de nourritures de ceux qui, elle le savait, n'était pas convaincu par la religion. Il fallait quelque chose de spectaculaire pour qu'elle puisse gagner la confiance du village. A cet âge, Pia ne réalisait pas réellement ce qu'elle faisait. Elle obéissait aux consignes c'est tout.

Les villageois se moquèrent d'elle au début, puis se désintéressèrent rapidement d'elle. Tout le monde rentra dans sa maison alors qu'elle partit chercher refuge au temple. Grand bien leur fasse, ils apprendraient de leurs erreurs. Il ne fallait pas mettre les "dieux" en colère.

Le lendemain matin, la panique prit le contrôle du village. Certains crièrent à la malédiction, les autres au miracle. Le chef du village eut le dernier mot. Elle était une envoyée des dieux et la punir ne ferait que les mettre en colère. Elle fut donc placé au temple, où l'ont installa une petite chambre pour elle.

Au début, les prêtres restaient avec elle. Tous vieux, décrépissant, la peau parcheminées par le nombre d'hiver qu'ils avaient traversé avec succès, ils semblaient sur le point, comme elle, de se briser à chaque mouvement. Pourtant, ils étaient plus énergiques que ce qu'ils en donnait l'air.

Astiquant le temple de fond en comble tout les jours, s'occupant avec vénération de la jeune fille, ils n'échouaient jamais à leur tâche. Pia avait du respect pour eux. Un peu moins pour le reste du village. Ils avaient retournés leur veste si facilement. Les visites au temple redoublèrent.

Si au début, elle n'y prêta pas d'attention, avec le temps, cela lui donnait la nausée. Tout le monde la critiquait quand elle avait le dos tourné, maudissant le jour où elle était arrivée au village. Mais quand ils étaient face à elle, ils s'inclinaient, implorant des prédictions bien souvent hasardeuse, demandant pardon pour leur pêché, espérant que les dieux les pardonneraient.

Le pire de tous, ce fut le chef du village. Si au début il était jeune, beau, fort et vaillant, avec l'âge il devint lâche et incompétent. Il passait le plus clair de son temps au temple, à lui faire la cour une fois qu'elle en eût l'âge. Il faut dire qu'elle était devenue une créature enchanteresse.

Les mains et la peau jamais abîmées par les durs labeurs, elle était douce et aussi blanche que la neige. Le mystère qui l'entourait ne faisait qu'exacerbait son charme. Habituée à cultiver cette apparence surnaturelle, elle ne désirait tout de même pas finir dans le lit d'un pleutre.

Alors elle prophétisa quelque chose d'autre. Si quelqu'un osait lui retirer sa pureté, les dieux infligeraient leurs courroux comme jamais ils ne l'avaient fait. Douze malheurs s’abattraient alors sur le village, décimant la population entière et elle retournerait à leur côté. Cela suffit à calmer les prétendants.

Sa vie continua. Son don dans l'art de la parole s'améliora et bientôt, chacune de ses prédictions tombaient juste. Elle avait apprit par elle même le cycle des étoiles et de la lune à force de les observer alors que le peuple en restait juste à l'explication religieuse que les légendes racontent. Pia ne partageait pas ses découvertes, elle s'en servait pour sa propre survie et tant pis pour les autres.




Votre âge :

20 ans

Expérience du RP :

+/- 6 ans

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Oui ~


Une remarque, une question, une suggestion ?

Pas pour l'instant




© By A-Lice sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Votre âge : 25
Métier : Guérisseuse
Rang : Maître
Messages : 39
Maîtresse
Aurah

Dim 26 Fév 2017 - 14:48
Bienvenue à toi ! J'adore ton avatar, il est magnifique =)


L’injustice agrandit une âme libre et fière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : /
Localisation : Le Creuset
Rang : Esclave
Messages : 477
Esclave
Eylin

Dim 26 Fév 2017 - 19:11
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Messages : 8
Pia

Dim 26 Fév 2017 - 19:48
Merci pour votre accueil !
Et Merci Aurah, j'ai eu du mal à le trouver, heureuse de voir que ça porte ses fruits ;) (le tiens est beau aussi au passage)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 26 Fév 2017 - 20:40
Bienvenue ma chère bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Messages : 8
Pia

Lun 27 Fév 2017 - 18:17
Je pense avoir fini !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rang : Maître du Jeu
Messages : 385
Maître du Jeu
Erèbe

Lun 27 Fév 2017 - 23:54
"Dieux", il n'y a que dans les villages reculés qu'on croit encore à une quelconque forme de paganisme ! *bouge sur son divin trône, emplie de tempête* Elle coûte cher la protection divine contre les races immortelles, tiens! *sent les offrandes* Boarf, laissons les croire ce qu'ils veulent, ils le font si bien, eux au moins. Et au final, tous ces cadeaux sont pour moi toute seule.









Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent rechercher un RP.
Cette fiche reste ouverte à l'édition si tu éprouves le besoin d'ajouter des choses.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...

Bienvenue sur Erèbe !














Croque-nous, si tu peux...
Revenir en haut Aller en bas
http://erebe.nightforum.com
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Humaine] Snow White • Pia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gala Maxime Reed ▬ Snow-white broken.
» ★ JAYLEEN Q. SNOW-WHITE ★
» kim jung hwa + la jungie attitude
» Young Haitian MD named White House fellow
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Registre des Habitants-
Ouvrir la Chatbox