[Humaine] Lyssa Oneiron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin
Messages : 2
Lyssa

Sam 7 Jan 2017 - 13:35





Lyssa Oneiron





 
Informations générales

Prénom : Lyssa (Esprit grec de la folie, furie)
Nom : Oneiron
Race : Humaine
Sexe : Femelle
Âge : 24 ans
Rang : Esclave
Métier : Graduado (instructrice) en capoeira
Préférences sexuelles : Homosexuelle

   


 
Physique

Taille : 1,61 m
Poids : 53 kilos
Couleur des yeux : Bleus foncés
Couleur des cheveux : Bruns

Description : Lyssa à de plutôt longs cheveux bruns, qu'elle à depuis peu tendance à négliger. Ils sont plus ou moins foncés, et descendent jusqu'à environ la moitié de son dos, elle les aimes tels qu'ils sont, et n'a plus envie de les coupés.
Ils sont relativement raides, et dépourvus de toutes boucles, si ce n'est peut être aux pointes. Ses cheveux ont la fâcheuse tendance à retomber devant ses yeux, qu'elle s'empresse, à peu près à chaque fois, de rabattre sur le côté avec agacement.

Elle à de grands yeux bleus foncés, bordés de cernes sombres, qu'elle ne peut s'empêcher d'aimer. Celles-ci provoquent un dégout récurant parmi son entourage, mais elle ne s'en soucie pas, et de toute façon, elle ne sait pas comment les faire partir. 

Serré entre deux joues pâle, rougissant facilement, un petit nez, et pour complété le visage, de fines lèvres rosées et étroites, aptes à être pliées dans une moue boudeuse.

Sous sa tête, de fines épaules souvent retroussées, comme en signe de découragement, ou de manque de conviction... Elle à une poitrine plutôt petite et douce, ne disons pas très petite, plutôt en dessous de la moyenne. Elle avoue qu'elle en voudrait une un peu plus volumineuse...

De fins bras aux mains délicates sont accrochés à son buste, posé sur de légèrement courtes jambes aux cuisses charnues, et aux mollets semblant totalement inaptes à n'importe quel type de course.

En la voyant, la bouche déformée en une moue plutôt boudeuse, les épaules baissées, elle donne une impression de défaitisme, plutôt triste.

En tant qu'humaine, elle à tendance à s'habiller la plupart du temps avec du noir, des vêtements plutôt simplistes, elle n'aime pas se prendre la tête avec des coiffures compliquées, des robes à breloques, bijoux, maquillage.


   



Mental

Qualités : Érudite, elle est très câline et aimante si elle s'attache, elle est très polie, imaginative, elle est romantique avec les gens qu'elle aime.
Défauts : Distraite, stressée, docile, (trop) émotive, défaitiste, timide.

Description : Lyssa est, et a à peu près toujours été très timide, et peu bavarde, plutôt écartée, elle est le genre de fille à rester toute seule assise à sa table à l'école.
Globalement, elle se sent très "petite", non seulement physiquement, mais aussi mentalement, très écartée, peu populaire, associable.

Petite, elle à toujours détesté les garçons, qu'elle estimait incapable de la comprendre, elle et ses livres, plus vielle, vers seize ans, elle à été complètement traumatisée de la gente masculine, pour quelques raisons dont elle n'a jamais parlé à personne.
Elle n'a jamais vraiment eu de nourriture préférée, mais elle ne peut pas se passer de chocolat noir, plus particulièrement à l'orange (hm...).
Elle haïs l'alcool, enfin, c'est surtout qu'elle ne tient absolument pas l'alcool.
Elle ne parle jamais très fort, elle à tendance à bégayer, surtout en position de timidité. Bien qu'elle ai beaucoup de vocabulaire, mais, n'ayant quasiment jamais la parole, elle ne fait pas beaucoup profité le reste de son entourage.

Sous la colère, elle peut devenir une véritable furie, usant des arts martiaux, elle peut réellement faire des dégâts, mais étant très timide, et écartée, elle n'oserait quasiment jamais frapper. 

Elle à la santé fragile, et à tendance à facilement attrapés de petits rhumes, bronchites, ce genre de petites maladies. Elle est également asthmatique, et à du mal pour la course et l'endurance.

Elle à peur de l'enfermement, du vide, et par dessous tout, des insectes en tout genre.
 




 
Mon histoire

5.45, le réveil hurle un bruit aigu, j'entends Ysa' grogner dans son sommeil, à coté de moi, j'éteins le réveil d'un geste endormis...
- Rendors-toi, je pars à la salle...
- Hm, hm...
J'entends sa respiration qui redeviens profonde, je me frotte lentement les yeux en sortant mes jambes nues de la douce chaleur de ma couette, je frissonne et me lève, en titubant suite à chute de tension, j'ai l'habitude.

Je sors de mon armoire en désordre un pantalon et un gros pull à col roulé noir d'un mouvement fatigué, je me dirige vers la cuisine de mon petit appartement en traînant mes pieds nus, les fesses à l'air, avec pour seul vêtement un débardeur blanc, mes vêtement à mon bras.
J'allume la lampe en baillant, la pièce s'illumine, je pose mes vêtements sur la petite table de la cuisine et je remonte le volet vénitien, je plisse les yeux devant la lumière du soleil, je tourne le dos à la fenêtre.
Je retire une culotte du séchoir qui traîne dans le couloir, j'enfile mes vêtements à la suite de celle-ci, distraitement.

Je passe à la salle de bain pour me débarbouiller, et me brosser vaguement les cheveux, puis je retourne à la cuisine en soupirant, en maudissant mon Maître de capoeira qui force ses instructeurs à se présenter à la salle dés sept heure...

J'ouvre une petite armoire et j'en sors une boîte de métal, qui me paraît bien légère, je l'ouvre et je m'aperçois qu'elle est vide. Plus de thé. Chiotte.
Je dois me contenter des vielles infusions lipton dégeu d'Ysaline...
Maroco Mint, ça sonne mieux en anglais, je commence à faire bouillir de l'eau, j'en profite pour me faire une tartine pleine de confiture de fraise, histoire de bien me réveillé.

La bouilloire se met à siffler, je soupire et je vers l'eau dans ma tasse, en enfournant une bouchée dégoulinante de confiture. J'entends des bruits de pas et je vois Ysaline, qui arrive en baillant.
- Tu pouvais rester au lit, tu sais ?
- Je sais, j'avais envie de te dire au revoir... Dit elle dans un petit sourire.
Elle s'avance et me donne un petit baiser, en léchant la confiture qui avait glisser sur mon menton.
- Je t'aime...
- Moi aussi...
Je lui laisse un petit sourire et je pars vers le salon, je m'affale dans le divan en allumant la télé, pour voir un peu les infos du matin.

Mon téléphone laisse entendre un air des Earth Wind and Fire, 6.30, je l'éteins et me prépare à partit à la salle.
- J'y vais Ysa' !
Je suis sur le pas de la porte, la main sur la clinche.
- A tout à l'heure ! Je t'aime !
Elle fait un bruit grotesque qui me fait pouffer de rire, je passe la porte en descendant les escaliers, vers la gare, mon lourd sac de sport à la main.

J'arrive devant le Complexe, le bâtiment de tout les sports, j'entre en allumant les lumières, je suis la première, pas étonnant, les cours commencent à seulement 9 heures.
Je pousse les lourdes portes de la salle, en entrant dans l'une des petites cabines, pour m'installer dans l'ample pantalon blanc de capoeiriste, et dans une veste blanche, o Mestre (le maître, chef de salle) dit que, comme les hommes, je devrais me battre la poitrine à l'air, je soupçonne d'autre raisons derrière ça, et je lui répond à chaque en rougissant "Ho, je suis bien dans ma veste, vous savez...".

J'installe les tapis sur toute la salle, et je sort les miroirs pour les collés aux murs.
- Ha, t'es déjà là !
Je sursaute et me retourne précipitamment, o Mestre vient d'arriver, je plaque une main contre ma poitrine.
- Vous m'avez fait peur...
- C'était peut être le but, alors, toujours avec ta veste ? T'a pas envie de nous montrer ce qu'il y a en dessous ?
Je soupire, il n'est pas méchant, il me taquine, je le sais.
- Moi je ne vous demande pas d'enlever votre pantalon...
- Ho mais je peut le faire, il feint de se déshabiller.
- Trêve de plaisanterie, vous voulez un café ?
- Volontiers Lyssa.

Les enfants commencent à se ramener, le matin c'est les cours pour les jeunes, le soir, pour les plus vieux. O Mestre s'en va vers une des autres salles d'arts martiaux, me laissant seule avec les gosses.
- Bene ! Tous en ligne, vous êtes tous là ?
Un ensemble de "Oui madame Lyssaaaaa" fuse de partout. Je souris.
- Cool, alors vous me faites trois fois le tour des tapis en courant, puis vous enchaînez avec 10 ginga, aux positions habituelles. Et on dépasse pas !

La cloche sonne, les enfants partent se rhabiller avec leurs parents qui les attendent, je soupire et je m'assieds en frottant une serviette sur mon visage, je suis exténuée, je voudrais bien avoir les plus vieux, pour une fois, les enfants sont exténuants.
Je vais prendre une bonne et longue douche dans les vestiaires de la salle, histoire de me débarbouiller.

Je sors du complexe, l'air froid me fait frissonner en s’abattant sur mes cheveux humides, au lieu de directement rentré à la maison, je fait un détour vers la digue, je m'assied sur un banc et sort un petit carnet relié de cuir, dans lequel je me met à lentement griffonner... [La suite dans un RP...] 
   




Votre âge :

24 ans

Expérience du RP :

Environ deux ans, surtout en JDR papier.

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Tout à fait.


Une remarque, une question, une suggestion ?

Hm, pas vraiment, si ce n'est que le forum m'a l'air bien sympathique dans son genre ^^



 
© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rang : Maître du Jeu
Messages : 392
Maître du Jeu
Erèbe

Sam 7 Jan 2017 - 16:48









Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent rechercher un RP

Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...

Bienvenue sur Erèbe !












Croque-nous, si tu peux...
Revenir en haut Aller en bas
http://erebe.nightforum.com
avatar
Féminin
Métier : /
Localisation : Le Creuset
Rang : Esclave
Messages : 481
Esclave
Eylin

Sam 7 Jan 2017 - 18:38
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Humaine] Lyssa Oneiron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Le Hobbit, une espèce humaine différente de l'homme moderne.
» Lassitude de la vie humaine -Terminé-
» La connerie humaine est sans limite !!!...
» Orks à la peau humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Registre des Habitants-
Ouvrir la Chatbox