Maëve, l'Exilée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : Joaillère et forgeronne
Rang : Alpha en exil.
Messages : 1
Maëve

Mar 5 Juil 2016 - 21:45





Maëve Ab'Santa Ril





Informations générales

Prénom : Maëve
Nom : Ab'Santa Ril, seulement Ril aujourd'hui.
Race : Lycan.
Sexe : Femelle.
Âge : 24 ans (apparence), âge réel inconnu.
Rang : Ancienne Alpha, louve en exil.
Métier : Joaillère, forgeronne en armes de poing et de jet à l'occasion.
Préférences sexuelles : Indifférente.



Physique

Taille : 1m65
Poids : 49 kilos
Couleur des yeux : Bleu foncé, aux reflets d'argent propre à sa race.
Couleur des cheveux : Blond sale, voire châtain souris.

Description :

L'apparence est une chose aussi versatile qu'un sourire ou qu'une larme. L'impression laissée par un corps ou un visage peut dépendre aussi bien d'un rayon de lune judicieusement tombé que des cris d'une bataille. Autant donc livrer une description aussi neutre et concise que possible.

Maëve a l'apparence d'une jeune femme de taille moyenne – d'aucun diront petite pour un membre de la race des lycans – et particulièrement fine – nous ne diront pas maigre, elle le prendrait mal, et les muscles qui se dessinent nettement sous sa peau encourage davantage l'emploi du mot « nerveuse » pour qualifier sa silhouette. Cette nervosité se traduit dans une gestuelle aussi spontanée que précise, ainsi que dans une activité quasi-constante ; autrement dit, si elle ne tourne pas en rond dans son arrière-boutique, elle tapote ses doigts osseux sur le comptoir ou frappe le pied contre le pavé. Les humains appelleraient sans doute cela une sorte d'hyperactivité, un trop-plein d'énergie que l'on cherche à faire sortir par tous les moyens pour ne pas qu'il nous consume. A ce corps élancé s'ajoute la courbe marquée de ses reins, celle délicate de ses hanches, et un vague renflement au niveau de sa poitrine, qu'elle a modeste à son plus grand plaisir, ayant horreur des gens qui baissent les yeux devant elle. Une peau légèrement hâlée enrobe le tout, hâle d'autant plus étonnant lorsque l'on sait que le soleil n'existe pas à Erèbe – peut-être un rapport avec le sombre pelage qu'elle revêt à certaines occasions ?

Les reflets sombres de sa peau sont d'ailleurs sans doute le seul rapport existant entre ses deux avatars. Sa peau devient sombre, change en pelage d'un noir d'encre, épais, doux, profond. Aussi fragile qu'elle peut sembler sous forme humaine, cela s'évapore littéralement lorsque le loup prend sa place. Maëve a toujours été l'une des louves plus imposantes dans la meute. Un loup terrien n'atteint rarement que les 90 cm au garrot, tandis qu'elle dépasse les 140. En terme de poids, on atteint aisément la centaine de livres. Malgré cette carrure comparable à celle d'un petit cheval, les pattes élancées de la louve s'adaptent aussi bien à la course qu'au combat – et ne parlons même pas de sa mâchoire puissante où brillent des crocs d'ivoire aussi longs qu'un bras de nourrisson... surmontés de deux iris aussi luisantes que ces derniers, lacs d'argent en fusion, semblables à deux pleines lunes sur lequel un léger nuage bleu se serait déposé.

Ces yeux sont bien plus sombre au quotidien. Bleu marine, bleu foncé, bleu d'orage, ils frôlent la noirceur de la nuit. Engoncés sous de longs cils, en forme d'amande, ornés de cernes bleutées – signe d'un sommeil rare et agité – ils assombrissent la mi-chemin entre un front haut, un nez légèrement retroussé. Le reste du visage est légèrement anguleux, des traits fins traçant un minois ovale jusqu'à une petite bouche aux lèvres rouges à la pulpe délicate. Un visage plutôt aimable, lorsqu'il n'est pas déformé par un rictus de rage ou un air moqueur. La beauté de la jeune femme ressortirait d'autant mieux si elle disciplinait un peu plus ces expressions... et ses cheveux. Nid de corneille, mèches éparses et ondulées, aux reflets aussi changeants que la lune, si les prises électriques existaient à Erèbe, nul doute qu'on aurait affirmé que Maëve eût mis les doigts dedans pour se coiffer. D'un blond souris et tirant vers le châtain, impossible de leur donner une teinte fixe. Hormis quelques tresses que s'amuse à lui faire son esclave, cela fait un moment que cette tignasse ne ressemble plus à grand chose. Seule Layna a une idée de leur douceur insoupçonnée, et seule elle devine pourquoi sa maîtresse s'obstine à les couper au-dessus de sa nuque gracile, irrégulièrement mais constamment.

Il y a des cicatrices physiques qui laissent présager des blessures de l'esprit. Maëve porte souvent une étole de soie rouge, ou sa cape en laine habituelle, et ce n'est pas par coquetterie. Des cicatrices blanchâtres et marquées, stigmates de cruelles morsures lui parcourent le cou et les clavicules. Quelques autres, plus légères, marques de crocs aussi, parcourent ses bras et ses cuisses. Un corps de vieille guerrière ou d'ancienne victime. Au milieu de ces entrelacs de sang blanchi, dans le creux de ses reins, juste au-dessus de ses fesses, un croissant de lune bleue est tatouée. Ce qu'il reste encore d'une vie passée... Le reste n'est qu'éphémère.



Mental

Trois qualités : Protectrice – Sagace – Juste
Trois défauts : Instable – Désabusée – Frondeuse

Description :

U.C.




Mon histoire


U.C.





Votre âge :

20 ans.

Expérience du RP :

7 ans environ, avec de longues pauses.

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Je m'y engage. (Severus Snape inside).


Une remarque, une question, une suggestion ?

Il faut faire les trois... ? *bam*




© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 5 Juil 2016 - 22:51
J'aime ta plume.
J'aime ta plume...et ton personnage. C'est beau. J'espère que nous aurons l'occasion de nous rencontrer en rp. Que ce soit avec Silas ou un autre de mes personnages.

Bienvenue en attendant [j'aime le blond "sale" ou "Châtain souris". Le "sale" étant un ajout aux couleurs que je mettais jusqu'alors en pensant que trop peu de gens l'utilisait pour décrire un personnage, dans cette recherche du personnage beau sous tout rapport]

Et en écrivant "J'aime ta plume" j'avais la mélodie de "J'aime tes fesses pourquoi, j'aime tes fesses parce-que..." ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : /
Localisation : Le Creuset
Rang : Esclave
Messages : 477
Esclave
Eylin

Mer 6 Juil 2016 - 8:43
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 7 Juil 2016 - 21:17
Bienvenue petit chaperon rouge
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rang : Maître du Jeu
Messages : 385
Maître du Jeu
Erèbe

Mar 19 Juil 2016 - 20:09
Bonjour,

Des nouvelles ici ?
Revenir en haut Aller en bas
http://erebe.nightforum.com
avatar
Rang : Maître du Jeu
Messages : 385
Maître du Jeu
Erèbe

Dim 21 Aoû 2016 - 12:13
Pas de nouvelles depuis plus d'un mois. J'archive cette fiche. Si tu veux la finir, merci de me contacter.



Croque-nous, si tu peux...
Revenir en haut Aller en bas
http://erebe.nightforum.com
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Maëve, l'Exilée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Zaknafein l'exilé [Validé]
» SOS Lavalas: A quand le retour des exilés et des extradés?
» exilée sur le sol au milieu des huées.
» Neesha Talfrayn ♣ Une femme exilée...
» Lovir Dirileth, l'exilé prospecteur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Vestiges-
Ouvrir la Chatbox