[Vampire] Abaddon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : Bourreau au service de la couronne
Localisation : Citadelle
Rang : Maîtresse
Messages : 3
Maîtresse
Abaddon

Dim 6 Mar 2016 - 0:23



Abaddon Athnithar




Informations générales

Prénom : Abaddon
Nom : . Athnithar
Race : Vampyr
Sexe : Féminin
Âge : De nombreux milénaires
Rang : Maîtresse
Métier : Bourreau et Tortionnaire au service de la couronne
Préférences sexuelles : Hétérosexuelle



Physique

Taille : 1m74
Poids : 62 kg
Couleur des yeux : Carmin
Couleur des cheveux : Roux-sangin

Description : Son port de tête et sa démarche de reine laissent dubitatifs tous ceux qu’elle croise sur son passage lorsque son statut leur est dévoilé. Sous ses airs d’anges, sa beauté intemporelle, se cache l’horrible créature admirée et crainte de tout un royaume. Tous ont entendu l’effroyable nom du bourreau destinés aux coupables des crimes impardonnables, le nom du tortionnaire préféré de la couronne. Mais nulle ne pourrait se douter que cet être effrayant et respecté, celui dont la réputation rayonne dans tous le royaume d’Érèbe, n’a pourtant rien de bien monstrueux… Au contraire, elle serait plutôt séduisante aux dires de certains.

Plutôt menue et d’une peau de marbre au teint frais de neige, Abaddon est passée maître dans l’art de cacher ce qu’elle ressent. Est-ce son éducation, ses innombrables années d’expérience ou bien les blessures de son passé? Elle ne saurait vous répondre, mais le visage de la vampyr exprime pratiquement toujours une profonde mélancolie. Toutefois, son regard semble constamment briller d’un éclat qui vient vibrer au plus profond des âmes pour vous souffler «J’ai un secret».

Ses longs cheveux de sang, son visage harmonieux et ses yeux sombres ont toujours fait la fierté de sa famille. Ses interminables crins foncés dansent inlassablement autour de sa tête, chatouillant souvent son visage puisque la jeune femme ne les attache pratiquement jamais. Son regard, qui de loin peut paraître froid, n’est plus que fascinant et malicieux lorsqu’on le contemple de plus près. Ses immenses iris rouges deviennent d’un noir parfait quand la demoiselle est frappée d’une vision et d’épaisses larmes brulantes ruissellent sur ses joues.

Sa taille fine accompagnée d'une poitrine lourde mais ferme font son charme et ne laissent pas indifférents ceux qui prennent le temps de l’observer. Ses mains paraissent frêles et délicates mais leur habileté n’est plus à prouver une fois que l’on a pu les voir à l’œuvre. Du moins, quand leurs exploits vous sont révélés. Ses lèvres épaisses et naturellement foncées donnent l’impression que ses baisers ont un goût sucré.

Mental

Trois qualités : Minutieuse, Créative, Fiable
Trois défauts : Colérique, Rancunière, Vaniteuse

Description : Abaddon ne vit que pour deux choses. Servir a famille royale et satisfaire sa soif de sang, mais s’il fallait décrire les points importants de son caractère, on énumèrerait les suivants :
Loyauté. Sa plus belle qualité. Lorsqu’elle se rallie, s’implique ou prête serment, son dévouement est sans faille. La détermination à accomplir le devoir dont elle s’investit en est effrayante.
Violence. Son plus vilain défaut, ou sa plus belle compétente, son intérêt le plus malsain. Une violence contrôlée est la plus belle chose qui soit. Cette vampyr est connue pour le plaisir qu’elle prend à tuer des immortels et pire encore par toute l’application qu’elle met à les torturer. Plus encore, elle semble en avoir besoin.
Domination. Abaddon adore soumettre les hommes. Il y a longtemps, elle en avait même recruté quelques-uns pour se constituer un petit harem. Ces hommes étaient ses chiens. Évidemment, elle s’assurait que ces âmes n’aient aucun intérêt pour la couronne ni ne représentaient le moindre danger pour son peuple. Elle adore sentir l’adoration que ces hommes lui portent et éprouve un malin plaisir à les provoquer. Ceux qui la connaissent savent qu’elle aime sa cravache, la beauté d’une érection, le regard brulant d’un chien en chaleur qui fait le beau pour quémander sa récompense… Qu’elle adore dresser les «chiens errants», peu importe leur race, et se gonfler d’Orgueil en exposant les soumis dont elle est fière à son cercle d’amis.
Soumission. Rare son ceux qui ont connu cette parcelle de sa personnalité. Parfois, après s’être épuisée au nom de son peuple, un besoin bestial s’empare d’elle. Son appétit sexuel lui broie les entrailles et elle ne trouverait jamais assez de chiens pour la satisfaire. C’est donc à elle de trouver quelqu’un capable de la tenir en laisse. Le seul remède possible est de trouver une âme assez forte pour la traiter comme l’animal affamée qu’elle est. Seulement il y a beaucoup d’appelés mais très peu d’élu.
Courage. Elle n’a peur de rien, mais la présence de ses prédateurs lui donne la nausée. Leur existence lui insupporte, mais on lui interdit de chercher la confrontation. De toute façon, elle est trop occupée par son travail. Punir les ennemis de la couronne est la seule chose qui lui importe, hormis ce qui se trouve entre ses cuisses.




Mon histoire

D’aussi loin que les récits anciens le relatent, la royauté Vampyrique s’est toujours avérés entourée de famille plus nobles et riches les unes que les autres. Cependant, parmi les sangsues peut de famille pouvait se vanter de ne pas être uniquement de viles et fourbes serpents. Magouilles, mensonges, complots, machinations… Les traîtres se succédèrent les uns après les autres chez les courtisans. Chez les compères honnêtes, une lignée particulièrement fidèle est reconnue pour soutenir la couronne depuis l’aube de sa puissance. Et ce peu importe le porteur. Le devoir de servir son peuple était la seule doctrine qu’ils connaissaient. Chambellan, trésorier, corps de la garde royale. Tant de postes importants dont l’honneur rayonnait sur le Nom de leur sang. Les unes après les autres, les générations se succédaient auprès de la famille royale. Telle une ressource intarissable, il y avait toujours un enfant pour remplacer le parent mort en service. Victimes des prédateurs où de machinations contre la couronne, les Athnithar avaient toujours péris en effectuant leur devoir.

La quatrième génération pourtant, vit naître une héritière qui mit bien du temps à trouver la mission qui lui convenait. Bien qu’aussi partisane, elle était différente de ses prédécesseurs. Si le sang de la lignée était connu pour conférer de puissantes affinités avec la magie, cette vampyr ne semblait s’unir à aucun élément. Ils lui obéissaient tous, mais elle ne parvenait pas à les contrôler et chaque expérience de trop forte puissance se concluait par une blessure. Il n’y avait qu’un domaine, un seul, dans lequel elle excellait. Ses aptitudes dans les arts divinatoires relevaient de la perfection. L’excellence de son pouvoir avait rapidement fait d’elle l’un des divertissements les plus appréciés de la cours, mais ce titre n’avait que peu de valeur aux yeux de sa famille. De même qu’au sien. Avant même d’être femme faite on l’avait surnommée «L’oracle». Poser les bonnes questions, ne pas lutter contre les visions, décoder les signes… Abaddon avait rapidement appris à ne faire qu’un avec cette magie et sans s’en apercevoir elle surpassa les plus anciens Vampyr pratiquant la divination. Avant même de recevoir l’artéfact qui changerait sa vie…

Le patriarche Athnithar était de ceux à qui incombait la tâche d’assurer la bonne-entente entre le royaume et les quelques Marhs avec lesquels celui-ci marchandait. C’était avec non sans une certaine satisfaction qu’il leur remettait certains traîtres à la couronne et s’assurait toujours de veiller aux intérêts de la royauté, mais c’était sans se douter qu’il devrait à l’ennemi la place de choix qu’occuperait l’une de ses descendantes. Du haut de ses deux siècles, Abaddon était précédée par sa réputation. Tant et si bien qu’à l’occasion de son anniversaire, un noble du peuple prédateur au sien lui offrit un présent. Un pacte. En échange d’une révélation annuelle sur son avenir, l’immortel la gratifierait d’un artéfact réceptacle d’un enchantement particulièrement puissant. Un anneau d’argent, épais et lourd, orné de gravures d’une simplicité insignifiante, qui décuplerait la puissance de sa magie divinatoire. Ensemble, ils ensorcelèrent le bijou afin qu’il soit impossible de lui faire quitter son doigt et ce fut le début d’une relation particulière.

Ce que la jeune vampyr ignorait, c’était que cette puissance aurait un prix… Et s’accompagnerait d’un fardeau suffisamment accablant pour altérer son être. Les nouvelles visions étaient d’une violence telle qu’elles entrainaient désormais des conséquences physiques. Son regard rouge passait au noir et la puissance de la magie était si forte qu’elle occasionnait d’horribles brulures oculaires. Dès les premières images, les visions inondaient ses yeux de larmes anormalement épaisses et chaudes, impossible à contenir. Cette si belle magie était désormais douloureuse, mais permettait à la vampyr de voir bien de choses…

Rapidement, le poids de ce pouvoir devint incontrôlable et Abaddon se vit forcée d’accepter des visions qu’elle n’avait même pas demandées. Comme si son pouvoir choisissait de lui-même de lui montrer des parcelles d’avenir. Certaines scènes dépassaient l’entendement… Lentement, son esprit se fractionnait, se mêlant avec des souvenirs qui n’étaient ni les siens et ni qui s’étaient déjà produit. La vampyr frivole se changeait peu à peu en créature assoiffée de violence et aux humeurs incontrôlables. Sa lignée faisait ce qu’elle pouvait pour garder le secret… Mais même chez les immortels rien ne dure éternellement. Les nouveaux talents de l’héritière Athnithar allait être dévoilé au grand jour que la famille le veuille ou non.

Tout commença par ce qui n’aurait dû être qu’un cauchemar, mais la douleur familière qui accompagna ce songe confirma ce qu’Abaddon redoutait le plus. Au cœur de la nuit, son pouvoir l’avait réveillée sans prévenir afin de lui faire connaître le destin d’un autre habitant du royaume d’Érèbe… Mais cette fois-ci, elle ne pourrait pas faire comme si elle n’avait rien appris. Une vie royale allait être perdue! Et la seule information à sa disposition était le visage du responsable. Malheureusement pour lui, elle le connaissait et en moins d’une heure elle l’avait retrouvé.

Même si elle ignorait combien de décennies séparaient cette nuit de la réalisation de cette vision funeste, elle tua cette insurrection dans l’œuf. Déterminée, elle s’était introduite dans les appartements de son congénère, s’était jeté sur lui dans son sommeil et avait su prendre le dessus sur son aîné. Les cris de sa victime peinèrent à trouver les oreilles de la garde et lorsque les soldats entrèrent en trombe dans les appartements du noble conspirateur, il était trop tard. Le sol de même que les hauts murs du luxueux endroit étaient couverts de sang et de débris organiques. Attaché à un somptueux fauteuil gisait ce qui restait du corps de l’occupant et, dos à lui, à a fenêtre, les attendait Abaddon. Sa chemise de nuit était imbibée de sang et sa peau couverte d’éclaboussures.

Une longue enquête suivit cette intervention nocturne, mais grâce à sa réputation et aux informations qu’elle avait su obtenir du traître qu’elle avait assassiné, l’héritière Athnithar s’était non seulement évité le moindre châtiment… Mais s’était de surcroit vu offrir un poste officiel au service de la couronne. Autant impressionnée que dégoutée par ce qui avait été découvert dans les appartements d’un courtisan, la royauté avait vu en leur oracle favorite un bourreau d’exception. Un tel talent ne pouvait qu’être bénéfique une fois mis à contribution. La lignée de cette tortionnaire incroyable avait toujours œuvré dans les opérations «sensibles» du royaume, la couronne n’avait donc nul doute quant aux capacités de d’Abaddon à répondre à ses attentes.

Ainsi, son statut de courtisane ne fut plus qu’une parure dissimulant sa véritable utilité pour son royaume. La divination cessa d’être sa raison d’exister pour ne devenir qu’un talent parmi les autres, mais son nouveau métier n’aida en rien à refreiner la dégradation de son esprit. Siècle après siècle, la compassion et l’empathie s’effacèrent pour ne laisser que violence et cruauté.


100x100

Votre âge :

Bientôt 23 ans

Expérience du RP :

Suffisante
100x100

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Oui, j’ai tout relu
100x100

Une remarque, une question, une suggestion ?

Double-compte




© By A-Lice sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : /
Localisation : Le Creuset
Rang : Esclave
Messages : 479
Esclave
Eylin

Dim 6 Mar 2016 - 10:01
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : Prostituée
Localisation : la citadelle et le repaire des Mahrs
Rang : Esclave
Messages : 107
Esclave
Anya

Dim 6 Mar 2016 - 10:43
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : Ancienne étudiante
Localisation : Perdue en Erèbe
Rang : Familier
Messages : 9
Esclave
Ambre

Dim 6 Mar 2016 - 13:09
Bienvenue ! Très bel avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Métier : Esclave
Messages : 32
Esclave
Keita Ibuki

Dim 6 Mar 2016 - 16:04
Wow. .b..ben rebienvenue xD pour le meilleur et pour le pire :P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : Bourreau au service de la couronne
Localisation : Citadelle
Rang : Maîtresse
Messages : 3
Maîtresse
Abaddon

Lun 7 Mar 2016 - 5:02
Merci~

Au plaisir de vous faire du mal ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 27
Métier : Traqueur
Rang : Maître
Messages : 150
Maître
Zyrael

Lun 14 Mar 2016 - 6:53
Charmant personnage 8D Re-bienvenue avec un peu de retard !











Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent faire ta demande de maître ou d'esclave, rechercher un RP ou déposer une demande d'habitation.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...
Bienvenue sur Erèbe !










Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Vampire] Abaddon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Rosen Vampire
» The Vampire Diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Les Oubliés-
Ouvrir la Chatbox