[Vampyr] Vlad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 6
Maître
Vlad

Dim 14 Fév 2016 - 11:56



Vlad Vashanesh





Informations générales

Prénom : Vlad
Nom : Vashanesh
Race : Vampyr
Sexe : Masculin
Âge : Ce genre de déconte est inutile, il y a longtemps que j'ai arrêté (historiquement parlant, il va sur ses 2481 ans)
Rang : Maître
Métier : Noble, Prince de la lignée des Vashanesh
Préférences sexuelles : Hétérosexuel



Physique

Taille : 1m97
Poids : 100kg
Couleur des yeux : Carmins
Couleur des cheveux : Noirs

Description :Je suis divinement beau. Comment pourrait-il en être autrement après tout ? Je suis un Vampyr et de noble lignée qui plus est. Bien entendu, j’ai quelques défauts physiques. Mon corps est parsemé de cicatrices dont je ne m’explique pas la présence. Comment a-t-on été en mesure de me blesser ? Cela reste pour moi un mystère. Mystère que je ne sais pas si je dois explorer. Dois-je rechercher quels ont été mes faiblesses ? Je ne sais pas. Après tout, si je ne me rappel d’aucune de ces blessures, c’est parce qu’elles remontent à trop loin. Aujourd’hui, personne n’est en mesure de m’en infliger de nouvelles. Je suis assez grand, musclé et bel homme. Je prends soin de mon apparence. Ma tenue préférée est sans doute ma lourde armure noire. Après tout, j’ai le caractère d’un conquérant. Mais elle ne sied guère à la bonne société. Mes tenues sont sobres, mais d’une indiscutable élégance. Je ne suis pas comme certains qui sont tout en démesure pour leur tenue ou qui cherchent à tout prix à apparaitre comme des canons de beauté absolu. Je ne m’adapte à aucune mode vestimentaire et n’ai que mépris pour ceux qui dilapident leur argent là-dedans. Je n’oublie pas que je suis un monstre et ne manque jamais de faire preuve de cruauté envers mes ennemis. Comparé à certains de mes frères, je suis quelqu'un de mesuré et de calme, mes expressions sont celles de l'aristocratie à laquelle j'appartiens. Certains firent l'erreur d'oublier que derrière cette façade parfaitement lice et contrôlée se trouvait un monstre.
Ils ne sont plus là pour la regretter.

Mental

Trois qualités : Divin, ambitieux, intelligent
Trois défauts : Mégalomane, cruel, froid

Description : Je ne suis pas une personne que ce monde où se lève le jour pourrait qualifié de fréquentable. Je ne suis pas quelqu’un qui soit gentils avec les autres. Pour autant, lorsque je me compare aux membres de ma fratrie, je suis probablement le plus équilibré du lot. J’aime me battre, traquer ma cible et la soumettre. Je suis un ambitieux qui est prêt à sacrifier ceux qui se dressent sur ma route, quand bien même il s’agirait d’êtres qui me sont chers. Je suis un érudit capable de disséquer un lycan ou un mahr vivant pour en apprendre plus sur leurs races. Cela vous semble horrible ? Dans le monde d’où je viens, ce sont des qualités. Je suis d’une race supérieure et ne me contenterait jamais d’être médiocre. Lorsque l’on fait partit d’une lignée aussi illustre que celle des Vashanesh, il est primordial de faire honneur à ce nom et à son héritage. Hors de question de transformer des humains à foison comme d’autres lignées le font. Cela n’engendre rien d’autre que des fin-de-race et autres dégénérescences qui ne sont utiles que pour l’étude de leur contrefaçon.
Mes frères et ma sœur me font peur. Mais il serait stupide de ne pas les craindre. Certains sont plus vieux que moi et leurs pouvoirs a de quoi inquiéter. Mais je finirais par les broyer ou les soumettre. Comme tous les vampyrs de ce royaume. Oui, j’ambitionne de monter sur le trône. Qu’importe le temps que cela prendra. Qu’importe si je dois attendre des millénaires pour prendre la couronne. Le temps n’a aucune importance pour des dieux.
Ma seule légère faiblesse est l’attention que je porte aux mortels. Ne vous méprenez pas. Je méprise la vie au plus haut point. Les lycans ne sont pour moi que des chiens de chasse ou des animaux de compagnie quant aux mahr, au mieux sont-ils des adversaires dignes de mon intérêt. Mais les mortels… j’éprouve, il faut l’avouer, un certain intérêt à les voir s’agiter et gesticuler en tous sens et il m’est arrivé de rassembler un vivier d’hommes et de femmes pendant quelques dizaines d’années en un endroit de mes terres pour avoir le plaisir de les observer. Bien sûr, il y avait toujours un moment où je me lassais de ce spectacle ou un moment où j’étais contrarié par leurs histoires et où je les aie massacrés. Mais ces petits interludes étaient quelque peu divertissants et avaient le mérite de m’occuper pendant quelques années en plus de me donner l’occasion de passer mes nerfs sur quelque chose. Peut-être que je devrais recommencer. Je commence sérieusement à m’ennuyer. Oh bien sur, on doit conserver les mortels pour leur sang. Au final, je n'en tue pas tant que cela. Cela m'arrive de temps en temps de briser une nuque ou de vider entièrement un calice. C'est mal vu bien entendu, mais il serait hypocrite de penser que dans notre monde où s'affrontent les immortels, cela n'arrive pas et qu'aucun mortel ne perd ainsi violement la vie. De toute les races, ils sont la plus faible et se reproduisent à foison. Tuer un humains, c'est certes un manque d'élégance notable, mais parfois, une gifle mal maîtrisé suffit à abréger leur existence. Et puis, pour tout ceux qui n'ont jamais fait cela, je conseil véritablement les parties de chasse. L'excitation de la traque et de la mise à mort de sa proie est un véritable régal. Quel importance au fond ces morts? De toute façon, avec ou sans mon concourt, la finalité de l'existence d'un humain, c'est de mourir non? Et tant qu'elles ne sont pas trop nombreuses, la race n'est guère en danger.




Mon histoire

Il y a pas mal de trous dans mon histoire. En même temps, pour un immortel, il est assez difficile de se souvenir de l’enssemble des évènements. Il y en a certain qui nous marquent bien entendu et dont on se souviendra toute sa vie. Mais là où un mortel n’a qu’une soixantaine d’année dans notre monde pour être marqué par les expériences de la vie, celles d’un immortel s’étalent sur une si longue période et sont si nombreuses qu’au bout d’un moment, elles finissent par se mélanger les unes aux autres et à se ressembler. Tomber amoureux par exemple est l’une des plus grandes expériences que peu vivre un humain. Peut-être le vit-il deux ou trois fois réellement durant son existence. Cela ne rend l’expérience que plus forte. Mais, d’un point de vu strictement mathématique, si l’on considère que j’ai seulement deux millénaires et en considérant qu’un humain vit soixante ans et tombe amoureux une seule fois durant sa vie, cela m’est arrivé plus de trente-trois fois. Cet instant reste gravé dans l’esprit des mortels parce qu’il est rare et précieux. Mais pour moi, il s’est trop souvent répété. Alors il vient un moment où la quatorzième et la quinzième femme se confondent.

Il en va de même pour tous mes souvenirs. Certains m’ont plus marqués que d’autres, mais je n’ai pas l’obsession de mon frère Nérak pour compiler toutes mes expériences et elles sont donc nombreuses à avoir simplement disparut de mes souvenirs. Peut-être est-ce dut également à un certain ennui et à un manque d’intérêt de ma part.

Pour autant, je suis à même de retracer l’histoire de ma lignée. N’y voyez pas une incohérence dans mon récit, ce n’est là que pur orgueil.

Je suis de la lignée de Vashanesh. Une lignée de sang purs vampyrs cousine de celle des Gabriellus. Mon père était un oncle de l’actuel roi. Si bien qu’on se demanda s’il n’allait pas monter sur le trône. Malheureusement pour lui, à cette époque déjà quelques rumeurs sur son instabilité mentale courraient par-ci par-là et quand bien même on ne pouvait guère le qualifier d’autre chose que d’excentrique, il n’en demeurait pas moins que cette idée suffit. Assez simplement, on l’écarta du trône pour mettre son neveu à la place. Cela dans son indifférence totale. Hans Vashanesh n’avait jamais été quelqu’un de très intéressé par la politique. Il appartenait juste à une lignée qui l’avait mené aux marches du pouvoir suprême.

Je suis le dernier enfant qu’il a engendré. Les autres sont bien plus âgés que moi et nous sommes tous de mère différente.

L’aîné est Neker. Il ne s’est jamais intéressé à quoi que ce soit d’autre qu’au savoir. Je ne sais pas exactement quel est son âge, mais si l’un d’entre nous peut le savoir précisément, c’est bien lui. Toute sa vie, Neker l’a passée à l’étude de la magie et de ses différentes facettes, accumulant les tomes et les connaissances. Mais plus le temps passait et plus il était persuadé d’être en danger. Je ne sais pas exactement quand cela a commencé, mais il s’est mis à s’entourer de pièges et à sortir de moins en moins souvent de son laboratoire jusqu’à y passer l’intégralité de son temps. Il est peut-être l’un des vampires les plus puissants qui existe magiquement parlant, mais il est assurément le plus paranoïaque et personne ne met les pieds dans toute une partie de notre résidence sans son autorisation. Je n’ai aucune idée de ce qu’il cache là-dedans et je n’ai pas envie de le savoir. Neker m’a appris la magie lorsque j’étais enfant. Comme tous les vampyrs, j’avais pour cela un talent inné, mais cela ne suffisait pas. Ni à moi ni à mon frère. C’était une maîtrise des Arkanes comme tous les vampyrs étaient capables et nous ne pouvions pas nous en contenter. J’ai aussi participé avec lui à plusieurs expériences magiques et lui ait rapporté des cobayes pour celles-ci. Et malgré les siècles de pratiques, force m’est d’avouer que ses pouvoirs dépassent nettement les miens. Cela fait longtemps que je ne me suis pas entretenu avec lui. Et pas question de tenter de l’approcher sans son invitation. Le dernier qui a tenté cela était un espion Mahr qui était avide de lui dérober certains de ses rouleaux. Tout se qu’on a retrouvé de lui, c’est cadavre calciné cramponné à une poignée de porte. Mon frère n’a jamais aimé qu’on rentre chez lui sans frapper préalablement sur la porte.

La seconde née est ma sœur Lahmia. Seul fille de notre petite famille dysfonctionnelle. Ma sœur est un personnage… étrange. Il lui arrive de passer des années sans se nourrir d’une seule goutte de sang, restant complètement prostrée et immobile pendant de très longues périodes. Elle est terriblement patiente et particulièrement cruelle, mais d’autres la traiterait aisément d’attentiste névrosée. C’est également une véritable esthète qui ne cultive pas que sa propre beauté. C’est à elle que je dois mes Rossignols. L’idée de ma sœur était que l’éternité est terriblement longue. Alors, pourquoi ne pas passer du temps avec quelqu’un d’intéressant ? Quelqu’un qui nous fait moins sentir le poids des siècles qui s’écoulent sans fin ? C’est elle qui m’a offert mon premier Rossignol quand j’avais six cents ans. C’était une fille à la longue chevelure rousse qui se faisait appeler Antonia Casca Brétonnia. Je me rappelle que lorsqu’elle est morte quarante-huit ans plus tard de sa belle mort, je fus dévasté. C’est Lahmia qui m’expliqua que c’était normal et que c’était aussi pour cela que les Rossignols étaient précieux. Ils nous permettaient de vivre tous les sentiments. J’en ai pris d’autres par la suite et l’histoire s’est répété encore et encore. Lorsqu’elles meurent, je maudit ma sœur pour cela, mais lorsque j’en trouve une nouvelle et pendant tous les bons moment que je passe avec elle, je ne peux m’empêcher de penser que je les dois à Lahmia. Je fais partit des rares personnes à savoir qu’elle n’a pas son pareil pour… organiser des accidents. Alors que j’avais à peine dépassé le demi-siècle, elle s’est querellée avec une autre vampyr de très haute lignée à propos d’une bague que Lahmia affirmait avoir été volée dans un de ses coffrets à bijoux. Il y a deux mois, cette noble dame est morte, le corps réduit en miette par la chute d’un lourd coffre de fer qui transportait des lingots de plomb. Je n’ai aucune idée de si elle est impliquée ou non, mais force est de constater que ceux qui dérangent ma sœur ont des accidents.

Drake est le troisième et sans doute celui qui ressemble le plus à notre père. S’il y en a un dont je n’ai aucune raison de me méfier dans mon ambition de monter sur le trône, c’est de lui. Drake est un combattant. Rien de plus, mais rien de moins non plus. Il se fiche de la politique, ne fait jamais de compromis et quand bien même il en serait capable, il n’a que faire de s’intéresser aux affaire du royaume. C’est un grand stratège et un excellent tacticien, mais pour lui, le monde se limite à deux type de personnes. Les adversaires intéressants et les mannequins d’entrainement. Par chance, je fais partit de la première catégorie. Quand bien même je ne partage pas complétement cette philosophie, il m’est obligé d’avouer que se sont ses leçons d’escrime et de commandement qui ont en grande partit fait de mois le vampyr que je suis aujourd’hui. Les recherches sur la magie que j’ai effectuée aux côtés de Neker étaient stimulantes, les récits des très nombreux combats que Drake rapporte lorsqu’il rentre sont toujours vraiment passionnants. Je ne m’en lasse pas. A n’en pas douter, lorsque je serais assis sur le trône, Drake aura sa place à la tête de nos armées.

Et enfin, le quatrième et sans doute le plus dégénéré de notre petit famille, Strigoï. Aussi étrange que cela puisse paraitre dans une famille aussi noble que la nôtre, c’était à l’origine un simple mortel. Je pense que notre père l’a transformé en immortel par ennuis plus que pour tout autre chose. J'ignore les détail du rituel qui servit à cela. Une telle transformation est impossible sans une grande accumulation de magie, mais, si j'étais déjà né lorsqu'il a eu lieu, je n'en garde aucun souvenir et je n'en ai jamais trouvé de mention dépassant la simple annonce de la transformation de Strigoï. Je suppose que Neker y a participé. Mais je me fonde là surtout sur la monstrueuse quantité de magie nécessaire à un tel rituel et l'envie irrépressible de mon aîné de se lancer dans des expérimentations inédites. Malheureusement, comme tous les mortels qui goûtent à l’immortalité, Strigoï a fini par devenir fou. De plus en plus violent et de plus en plus fort, il se mettait à massacrer quiconque se trouvait sur sa route sans autre raison que le plaisir évident qu’il éprouvait à faire un carnage. Nous avons dut nous y mettre à quatre pour l’arrêter et c’est au cours de cet affrontement que mon père perdit la vie il y a environ sept cents ans. Si Lahmia m’avait appris que la perte d’un être cher est difficile, mais effemère lorsqu’il s’agit d’un mortel, Strigoï lui m’a clairement fait comprendre que celle d’un immortelle est bien plus tragique encore. Un mortel sera toujours remplacé par un autre. Pas un motel. La punition de Strigoï était la mort, mais les choses se sont alors compliquées. Personne n’est jamais parvenu à tuer notre frère. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant. Puisqu’il était impossible de le tuer, nous l’avons enfermé. Peut-être est-ce là la raison qui fait que nous sommes peu attaqués. Les autres vampyrs savent que si jamais ils venaient à nous tuer, il leur faudrait encore s’occuper de Strigoï.

Au cours des dernières décennies, les plus fraiches dans ma mémoire, j’ai pas mal chassé et combattu par moment d’autres races. J’ai lutté contre les humains qui me faisaient pitié par leur faiblesse, contre les lycans qui n’étaient guère plus que des animaux enragés, contre les Mahr qui eux sont des adversaires de taille et de valeur. Ou encore contre d’autres vampyrs qui, parfois proposent un challenge assez intéressant. Dans les dernières années, comme une lubie, j’ai eu l’envie de me créer un chenil pour la chasse. Capturer des lycans et les dresser pour en faire des serviteurs obéissants. J’en ai à ces fins capturé plusieurs, mais cela ne donnait rien lors de mes deux tentatives. La première fois voilà dix années, la petite meute avait fini par s’entretuer toute seule, ceux que j’avais réussi à dresser furent massacrer et massacrèrent ceux qui me résistait encore. Que ces animaux sont désespérants. La seconde fois, j’avais réussi à les dresser séparément et j’ai même put profiter d’une superbe partie de chasse. Les voir mettre en pièce la proie avait quelque chose d’autrement agréable. Dommage qu’il faille que Strigoï parvienne à se libérer et les tue tous. Mon frère a un don pour ruiner l’ambiance. Me voilà qui doit tout reprendre à zéro.

Pourchassant mon frère avec l’aide de Drake, je suis tombé sur cette petite louve presque morte. Elle s’était effondré dès mon apparition. Je n’ai pas encore prit le temps de me pencher sur son état, mais son pédigrée m’intéresse. Vu son visage, elle doit être issue d’une louve de la seconde meute. Une de celle qui s’est soumise le plus vite et s’est montrée très envieuse de me servir dans l’espoir d’une partie de chasse ou d’un peu plus de liberté. Pas de doute, c’était son portrait craché. Et si cette jeune fille ressemble autant à l’autre, je pense que je vais la conserver. J’aime l’idée d’avoir une louve à mes pieds.



100x100

Votre âge :

25 ans

Expérience du RP :

Je suis sur des forums depuis... 8 ans
100x100

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Oui
100x100

Une remarque, une question, une suggestion ?

Peut-être faudrait-il développer un petit peu plus le back ground des différentes races.




© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Messages : 33
Esclave
Seya

Dim 14 Fév 2016 - 12:19
Sois le bienvenu ou rebienvenu et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : /
Localisation : Le Creuset
Rang : Esclave
Messages : 479
Esclave
Eylin

Dim 14 Fév 2016 - 12:34
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Métier : Noble ; Dresseur & Vendeur d'esclaves de luxe
Localisation : Manoir des De Lillandril, Abyme
Rang : Maître
Messages : 24
Maître
Cassandre

Lun 15 Fév 2016 - 10:11
Bienvenue, Trystan ~.


Informations complémentaires dans la fiche d'aventure ♠ Paroles : DarkRed ♠ Pensées : italique

I see you through the window our eyes are locked together ●●● I can sense your horror though I’d like to see it closer ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 35
Métier : Bibliothécaire
Messages : 143
Maître
Stanislas

Mar 16 Fév 2016 - 11:53
Bienvenue (^-^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 6
Maître
Vlad

Mer 17 Fév 2016 - 23:01
Fiche terminée et en attente de validation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 27
Métier : Traqueur
Rang : Maître
Messages : 150
Maître
Zyrael

Jeu 18 Fév 2016 - 14:08
Hello et bienvenue ! :) Tout est parfait, à part un petit détail. Tu expliques que c'est son père qui a transformé Strigoï, la partie concernant la folie pour un esprit qui n'était de base pas fait pour l'immortalité me convient, cependant, on ne transforme pas un humain en immortel comme ça. Je te cite le passage de la F.A.Q. correspondant :" ♦ Est-ce qu'il existe un moyen de rendre les humains immortels ?
Oui, il existe effectivement des moyens de rendre un humain immortel mais cela demande une magie extrêmement puissante, de grands sacrifices et des rituels de nécromancie interdits. Par ailleurs, l'humain rendu immortel deviendrait fou au bout d'un siècle et demi d'existence parce que l'esprit des humains est fragile et n'est pas fait pour appréhender l'éternité ou l'infini."

Il faudrait donc que tu précises que de tels rituels ont été utilisés, sinon la transformation en immortel est impossible (les immortels ne transmettent rien aux mortels, le seul autre moyen d'être immortel est de naître immortel, sachant que les changements de mortels en immortels sont très très rares et risqués.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 6
Maître
Vlad

Jeu 18 Fév 2016 - 16:06
Coucou.
Alors, j'avais parfaitement conscience que cela nécessitait des rituels et tout une série de truc pas forcément particulièrement agréables pour la personne qui les subissaient.
Mais considérant que mon personnage n'était pas né à ce moment là (ou beaucoup trop jeune pour participer), je n'avais pas jugé utile de le préciser.
C'est à présent chose faite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 27
Métier : Traqueur
Rang : Maître
Messages : 150
Maître
Zyrael

Jeu 18 Fév 2016 - 16:12
D'accord ! Merci de la précision en tout cas, je n'étais pas sûr que tu aies vu la F.A.Q, j'ai donc préféré demander. :x











Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent faire ta demande de maître ou d'esclave, rechercher un RP ou déposer une demande d'habitation.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...
Bienvenue sur Erèbe !











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Vampyr] Vlad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tournoi pvp Multi organisé par L'ordre de Vlad
» [Vlad SunDjin] [Validée par Yuki]
» Quand le dessin se réalise... (Yasukun Vlad Lucifer) [terminé]
» HAITI YON PARADI OU YON LANFE AVEC R G P POU LUCIFER ????
» Vladya, 18 ans. Vampyr omoisienne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Les Oubliés-
Ouvrir la Chatbox