[Vampyr] Konrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 22
Maître
Konrad

Dim 31 Jan 2016 - 13:13



Konrad von Liebwitz





Informations générales

Prénom : Konrad
Nom : von Liebwitz
Race : Vampyr
Sexe : Masculin
Âge : Assurément très vieux, le millénaire passé, si pas deux.
Rang : Maître
Métier : Noble
Préférences sexuelles : Hétérosexuel



Physique

Taille : 1m90
Poids : 75 kg
Couleur des yeux : Bleus
Couleur des cheveux : Blond cendré

Description : Si certains se sentent indisposés par l’infélicité de leur naturel, je confesse être leur parfait opposé. Dans ce monde mesquin du paraître et de la prétendue perfection, la première impression s’avère primordiale. Et je ne m’en fais aucunement pour cela.
Je suis ce que l’on appelle un sémillant personnage. Emerillonné, j’affiche une joie de vivre et une certaine franchise qui peuvent de prime abord couper court à cette sévérité dans laquelle s’engoncent souvent ceux de mon immortelle famille. Je m’exprime clairement, haut et fort s’il le faut, mais mes murmures intimes se glisseront jusqu’à vous tout aussi facilement que s’ils avaient été déclamés sur le ton de la conversation.
Je me sais également être alliciant, bien que ne sachant pas si je le dois à mon essence vampirique, à mes yeux céruléens qui accrocheront votre regard et votre âme, à mes lèvres incarnadines exhalant un souffle léger, ou tout simplement à ma réputation forgée par mon nom. L’on me dit blondin, mais la couleur de blé cendré de mes cheveux n’en est pas l’unique raison ; j’aime à charmer, assoter, et à ce que la gent féminine s’encoiffe de ma personne.
Ayant été, sur de malheureux malentendus, la cause ou la victime de nombreuses rixes, j’ai développé une certaine musculature qui, loin d’être exubérante, donne une forme carrée aussi bien à ma mâchoire qu’à mes épaules.

Mental

Trois qualités : Joueur, Instruit, -
Trois défauts : Joueur, Désillusionné, Lunatique

Description : Je ne me connais que trop bien, mais dans des termes qui peuvent être difficiles à expliquer, aussi ne ferai-je là qu’un embrouillamini de tout ce qui s’apparenterait de près ou de loin à ma personnalité. Et si je ne me connais que trop bien, c’est que je manifeste une confiance excessive qui tourne bien souvent à la témérité et à la fatuité, avec ces bravacheries et ces foucades qui sont l’apanage d’une immortalité ancestrale dont j’ai toujours profité. Je gage que tout n’est qu’une question de contexte, comme pour bon nombre de personnes, et je peux si fait soudainement passer de la suffisante et hautaine condescendance à la plus humble des modesties lorsque cela sert à mes intérêts ou mes lubies.

L’on me taxe de dissipateur, et avec raison ; je ne suis point apte à la lésinerie dans tout ce qui touche aux paris, drogueries, jeux stupides ou femmes et lupanars, mais uniquement lorsque l’on parle de ma propre escarcelle. Jamais ne plongerai-je ma race dans une disette qu’elle, et je lui en sais fort gré, ne pourra jamais atteindre. Et me voilà ainsi libre de flouer le boniface, de courir et la gueuse, et la duchesse, d’acheter votre estaminet pour une unique soirée mondaine avant de le détruire, ou encore de prostituer votre benjamine préférée pour laquelle je serai le seul client.

Mais là s’arrêtent, d’une façon générale, mes accès de cynisme ; j’aime tout autant à baguenauder à l’évent qu’à m’acagnarder dans de grandes pièces aux étagères croulantes et embouquinées. Ayant joui d’une excellente éducation forlongée par les âges et les siècles, je tiens encore à la parfaire, et suis pris de passion pour tout ce que j’entreprends. Je sais que nul scandale ne pourra véritablement m’atteindre, ès qualité de Vampyr immortel, et je suis tout à fait conscient que je dois énormément à cette nature.




Mon histoire

Après avoir parcouru la fiche du regard, je relevai les yeux en direction du bougre qui me l’avait tendue.
« Vous raconter mon histoire, mes accointances et ma quête, si tant est que j’en ai véritablement une ? Je retins un petit sourire sarcastique tout en envoyant le parchemin glisser sur la table d’un revers du poignet désinvolte. Alors écoutez, mon brave, et notez bien. L’on ne retranscrit pas des siècles et des siècles sur du vélin de mauvaise qualité aussi facilement que cela, aussi serai-je assurément bref et concis. En sus, j’éviterai ainsi de trop vous en dire, et je vous saurai gré de ne pas insister sur toutes les petites cabales au travers desquelles j’ai un jour pu jouer. »

En fin de compte, je m’étendis quelque peu, bien malgré moi, emporté par les remembrances lointaines d’un passé à demi oublié. Mes évagations de l’âme et de la pensée me conduisirent à ma toute jeunesse, où, issu de sang-bleus vampyr, je développais une enfance aisée, cuillère en or dans la bouche. Je ne dirai point que je faisais partie de la famille royale, aucunement, mais, là où nous étions auparavant de modeste extraction modeste parmi les mondains, nous parvînmes à nous hisser bien haut dans la hiérarchie par le jeu des relations, des mariages, et des rachats. Ma famille comme mes terres faisaient florès, développant ses possessions et ses domaines avec une belle croissance mêlée d’expertise. Mais cela remontait à si loin. Il serait bien trop long de décrire tout ce que je traversai, et je crois qu’aucun rémora ne fut véritablement épargné. Aussi nombreux que fussent les drames comme les sensations, je pense bien que je les connusse tous autant qu’ils étaient. Jalousies, haines, romances, trahisons, partages, meurtres, cabales ; ma famille se déchira, se rassembla, et s’entre déchira de nouveau, emportant dans son sillage bien d’autres noms de mondains. En faire une liste exhaustive serait des plus fastidieux. En résultat que, à la longue, elle perdit bien davantage qu’elle ne gagna. Quant à moi, je parvins à louvoyer entre tous ces naufrages et à faire mon petit bout de chemin, grappillant ces quelques richesses que les morts m’abandonnaient niescemment. Je savais bien que certains soupçons pesaient continuellement sur ma personne, mais peu m’en chalait. J’avais acquis une belle fortune, une vastité de terre, et tout semblait me tendre la main.

Mais tout cela n’est plaisant qu’à l’aube de votre prime jeunesse, du haut de vos cinq siècles. Avec le temps, je finis par me lasser de tout cela. Grandement. C’était comme si j’avais tout vu, tout vécu, et je ne voyais pas de raison de poursuivre ainsi outre mesure. Gérer une quantité de terres avait été agréable, mais je décidai de tout lâcher à vau l’eau, ou presque. Le poids de l’âge séculaire qui tentait tant bien que mal de s’appesantir sur mes épaules n’avait point d’effet sur moi, si ce n’était que je préférai me retirer quelque peu, continuant d’amasser une grande richesse par le biais de ces ventes désintéressées que je lâchai à tour de bras. Un unique domaine me correspondait en vérité bien mieux, dans lequel je pouvais m’adonner à des considérations qui m’étaient plus temporelles, me plonger dans des réflexions plus intellectuelles telles que les arts noirs et la magie.
En vérité, désabusé, je me cherchai encore quelque peu, même après toutes ces années, et ne rompais cette monotonie que par de grands esclandres ou des frasques inconsidérées.


100x100

Votre âge :

23 ans.

Expérience du RP :

6 ans bientôt, mais assurément très bonne.
100x100

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Guess it.
100x100

Une remarque, une question, une suggestion ?

Très beau forum, bien qu’ai-je l’impression que la PA soit assez lourde et «rame » quelque peu au défilement.




© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : /
Localisation : Le Creuset
Rang : Esclave
Messages : 479
Esclave
Eylin

Dim 31 Jan 2016 - 13:31
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Métier : Prostituée
Localisation : la citadelle et le repaire des Mahrs
Rang : Esclave
Messages : 107
Esclave
Anya

Dim 31 Jan 2016 - 13:36
bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Messages : 33
Esclave
Seya

Dim 31 Jan 2016 - 13:40
Bienvenu et bonne chance pour ta validation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Messages : 22
Maître
Konrad

Dim 31 Jan 2016 - 13:43
Merci à vous. =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 27
Métier : Traqueur
Rang : Maître
Messages : 150
Maître
Zyrael

Dim 31 Jan 2016 - 14:15










Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent faire ta demande de maître ou d'esclave, rechercher un RP ou déposer une demande d'habitation.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...
Bienvenue sur Erèbe !









Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Vampyr] Konrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Konrad Balay
» CASTIEL KONRAD SHEFFIELD ► Harvey Newton Haydon
» Von Konrad Follsferg [Intendant & Duelliste]
» Vladya, 18 ans. Vampyr omoisienne.
» Les pire moments de fluff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Les Oubliés-
Ouvrir la Chatbox