Décision prise sur un regard [Shota]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin
Votre âge : 45
Métier : Rebouteuse
Rang : Maîtresse
Messages : 87
Maîtresse
Astria

Dim 8 Nov 2015 - 18:36
Après la visite du vieux borgne, la louve s'était un peu réconcilier avec la vie sociale. Elle sortait un peu plus et ne vivait plus autant comme avant comme une ermite. Et puis, le fait de n'être plus seule à la grotte avait peut être jouer aussi. La jeune humaine avait, elle aussi, réussi à redonner un peu à la lycane le goût de la conversation. Du coup, elle fréquentait plus les marchés, toujours à la recherche de nouveaux matériels qui pourraient lui être utile pour les soins qu'elle pratiquait, ou d'une occasion qui se présenterait à elle.

En fait, elle fouinait mais elle rencontrait des congénères, liait connaissance, ou réaffirmait d'ancien liens. Ceux qui étaient passés entre ses mains la présentait à d'autres, ce qui faisait que son réseau de connaissances s'agrandissait, en même temps que sa réputation. Qui disait meilleure réputation disait aussi meilleur statut social, et plus de connaissance amenait plus de clients. Sa bourse était depuis quelques temps bien pleine, et elle commençait à avoir des envies d'aménager un peu mieux sa grotte.

L'humaine pourrait même avoir son propre coin ''à elle'', sans doute, de nouveau vêtements, et même peut être un petit colifichet ou deux. Astria fréquentait donc aussi les marchés où les trois races se croisaient. Il y avait plus de choix, et les tarifs pouvaient être avantageux par rapport à ceux de la tanière. Aujourd'hui, elle cherchait une sorte d'atèle qui pourrait permettre de maintenir un muscle en extension.

Elle passait alors devant un stand d'un mahr qui vendait des esclaves. Il appâtait les chalands en vantant la marchandise, soit disant nouvellement arrivée. C'était l'assistant d'un marchand qu'elle connaissait, celui qui lui avait prêter sa fille pour qu'elle la forme à la sexualité chez ses congénères. Il la reconnu et l'interpella.

«Dame Astria, quel plaisir de vous revoir! Vous ne voudriez pas un bel esclave mâle? J'ai là un spécimen qui, je suis sur, pourrait vous intéresser.»

Et il lui désigna... un vampyr?!!! Elle croisa le regard de l'esclave enchaîné, et … Bien qu'elle soit sous forme humaine, un grondement s'échappa de la gorge de la soigneuse. Elle montra même les dents, dans un rictus menaçant. Elle avait toujours détesté les vampires, parce qu'ils avaient tué sa mère. Bien sur, cela ne pouvait pas être celui ci, mais depuis ce tragique événement, elle vouait une haine illogique envers ces habitants ci d'Erebe.

Elle le détailla. Plus petit qu'elle, mais musclé. Ses yeux légèrement rouges tranchaient avec sa chevelure sombre. Pas déplaisant du tout à regarder. C'est là qu'elle se rendit compte qu'elle envisageait sérieusement de le prendre pour elle même. Un esclave vampyr pour un lycan! Elle ne croyait pas à sa chance. Mais il ne fallait pas paraître trop pressé de l'acheter et elle discuta un moment le prix avec le vendeur avant de conclure.

«Très bien, je le prends. Donnez moi ses chaînes avec et je l'emmène directement.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 21
Localisation : dans les ténèbres
Rang : Esclave
Messages : 48
Esclave
Shota

Sam 27 Fév 2016 - 20:38
C'était l'après-midi et il commencer à faire une chaleur insoutenable, je ne savais pas trop ce qui se passer actuellement autour de moi ni trop où je me trouver, en fait, tout était flou pour moi. La dernière chose dont je me souvient c'était la cage où je me trouver il y a encore peu de temps.

Des voix résonner tout autour de moi, j'ouvris peux à peux les yeux et vis du monde autour de moi, d'autres personnes étaient là aussi, ligoter comme du gibier avec un collier autour du coup comme s'ils n'étaient que de simple clébard prêt à être vendu. Je décida de partir mais au moment ou je voulu me relever je me fit frapper par derrière dans le dos, c'était un garde, un garde de celui qui m'avais capturé il y à de cela une éternité.

Regardant de nouveau autour de moi, je vis alors que moi aussi je faisais office de clébard. Soupirant je ferma les yeux et secoua la tête de gauche à droite : le maître en avait donc décider ainsi, se séparer de moi comme ça, comme un nourrisson dont les parents ne désiraient point. Rouvrant les yeux je regarder les passant nous jeter de sales regards noirs.

Nous étions traiter comme des bêtes simplement parce que nous n'étions pas de leur race et pourtant, en observant bien les alentour je vis que ce marché était un marché pour toute les race, de mieux en mieux, c'était comme si ma propre race décidé de vendre un des siens au plus offrant. C'était un spectacle lamentable...

Une brise souffla alors doucement et je senti des frissons envahir mon corps, c'est alors que je m'aperçu que j'étais le seul Homme esclave à ne paraître qu'en Boxer devant tout ces gens. Je me senti légèrement gêné... On pouvait alors distinguer un corps musclé et pourtant fin.

«Dame Astria, quel plaisir de vous revoir! Vous ne voudriez pas un bel esclave mâle? J'ai là un spécimen qui, je suis sur, pourrait vous intéresser.»

De Quoi ? Jetant mon regard vers les marchant, je le vis s'adresser à une jeune demoiselle et vu son odeur ce devait être une louve. Ils avaient l'air de se connaître ces deux là en tout cas. réfléchissant à ces paroles et le voyant me fixer du regard je compris alors qu'il parlait de moi *QUOI !? moi un specimen ? non mais il se moque de moi celui la*

Regardant la demoiselle, je la dévisagea et elle commença à me montrer les crocs, ce qui, me fit rire, c'était comme si elle avait à la fois peur et en même temps en colère contre moi alors qu'on se connaissait même pas.

«Très bien, je le prends. Donnez moi ses chaînes avec et je l'emmène directement.»

" Hein !?"

Je ne pu m'empêcher de sortir ce bruit, elle venait de m'acheter ou c'était une illusion suite à cette chaleur accablante ? secouant la tête pour essayer de retrouver mes esprit, je vis le marchand se rapprocher de moi pour me détacher du lot et prendre mes chaîne le visage souriant, il était comme heureux de moi apparemment et mes doutes furent alors confirmer tandis qu'il me susurra ces mots à l'oreille :

"Le maître sera heureux de savoir que tu es parti dès le début des ventes"

Il se mit à rire et me tira d'un coup sec et violent, ne tenant que sur mes genoux je tomba alors sur le côté lâchant un léger cris, le sable rappé ma peau et l'homme me tirer pour m'emmener vers ma nouvelle maîtresse. il me pris alors par les cheveux et tira pour me redresser sur mes genoux avant de tendre les chaînes à la louve. trop affaibli pour me défendre je ne pu que suivre le rythme espérant que cela se passerai bien à partir de maintenant.

Me redressant je commença à partir avec la demoiselle, restant derrière elle à une distance raisonnable quand, une fois dans un lieux assez isolé je m'arrêta. Le vent souffla légèrement faisant voler mes cheveux dans les air et mon regard ne dégageant qu'une émotion de tristesse, laissa glisser des perles d'eau.

"Pourquoi... pourquoi m'avoir pris avec vous alors que vous détesté les Vampyr ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Féminin
Votre âge : 45
Métier : Rebouteuse
Rang : Maîtresse
Messages : 87
Maîtresse
Astria

Dim 6 Mar 2016 - 22:59
Le vampire semblait faible. Il avait apparemment du mal à se tenir de lui même sur ses jambes. Il tomba quand le marchand le tira, et ce dernier dû le prendre par les cheveux pour le faire se relever. La louve regrettait presque déjà de l'avoir pris. Il semblait sur le point de perdre connaissance, ou même de mourir, elle n'en savait rien. Elle ne connaissait guère ces créatures suceuses de sang, à part qu'elles avaient tué sa mère. Peut être n'avait il pas eu de repas depuis longtemps, mais elle ne voyait pas comment le nourrir, à moins de payer quelques esclaves dans un bordel juste pour cela.

Peut être allait il falloir. Astria ne voulait pas qu'il se trouve mal ou qu'il soit trop faible maintenant qu'elle l'avait acheté. Ce qu'elle voulait en faire restait flou. Elle l'avait prit un peu sur un coup de tête, laissant parler sa haine des vampires. Mais maintenant qu'elle en avait un enchaîné auprès d'elle, qui lui appartenait, elle ne savait plus trop. D'ailleurs, il lui demandait pourquoi elle l'avait acheté, comme en écho à ses propres interrogations.

«Pourquoi? Peut être parce que tu vas payer pour ce que les tiens ont fait. J'espère que tu pourras t'adapter à la vie chez les lycans.»

La soigneuse avait un sourire un peu mauvais, en disant ça, les yeux un peu fou. Quelqu'un qui la connaissait et qui l'aurait croisé à ce moment là ne l'aurait peut être pas reconnue. La chance du vampire, c'était que la rebouteuse n'était pas foncièrement méchante. Il avait une chance de l'apprivoiser, pour peu qu'il sache le faire. D'ailleurs, pour preuve, Astria s'inquiétait un peu de lui. Elle l'avait payé assez cher tout de même, et n'avait pas envie qu'il tourne de l’œil parce qu'il avait été mal nourri.

«Dis moi, tu es sur que tu vas bien, que tu n'as pas besoin de manger, quelque chose comme ça?
J'ai une humaine, dans ma grotte, pas question que tu la mordes.
»

Non, il ne fallait pas qu'il épuise Fiolua. Déjà que l'humaine nourrissait la louve, elle n'allait pas non plus sustenter le vampire. En même temps, la louve n'avait pas l'intention de l'affamer, c'était la seule chose qu'elle lui concédait, pour le moment. Il fallait qu'elle réfléchisse à ce qu'elle voulait faire de lui, en attendant de savoir s'il voulait un repas ou non.

C'était un homme, un vampire, il devait être fort, autant que ceux de sa race, même s'il avait l'air un peu fluet à regarder. La soigneuse savait par expérience qu'il ne fallait pas forcément se fier aux apparences. Il pourrait faire les gros travaux, et le ménage le plus fatiguant, par exemple. C'était une bonne idée, et la lycane sourit, contente d'avoir trouver un emploi à sa nouvelle acquisition.

«Au fait, comment t'appelles tu?
Je suis Astria de Jenzée, et comme tu l'as sans doute compris, je suis ta nouvelle maîtresse.
Si tu dois te nourrir, c'est maintenant qu'il faut me le dire, sinon, je t'emmène à ma caverne.
»

Voilà, deux choix de lieu, un bordel ou la grotte, selon les besoins de son esclave.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 21
Localisation : dans les ténèbres
Rang : Esclave
Messages : 48
Esclave
Shota

Mer 22 Juin 2016 - 20:02
je commençais à être de plus en plus faible, ma vue se troubla et mes genoux tremblèrent sous le poids de mon corps maintenant si lourd, j'attendais une réponse de sa part. La regardant dans les yeux, j'essuya les miens de mon bras et la fixa sans jamais baisser le regard. son regard en disait long, elle n'avait pas l'air de savoir pourquoi j'avais été acheter, c'était comme un jour de solde où au moment du retour à la maison on se demande pourquoi on à pris tel chose ou tel chose alors que ce ne lui plait pas. j'avais l'impression que cette louve doutais de son achat compulsive.

«Pourquoi? Peut être parce que tu vas payer pour ce que les tiens ont fait. J'espère que tu pourras t'adapter à la vie chez les lycans.»

Payer pour ce que les miens on fait ? je me mis à rire légèrement avant de m'écrouler une nouvelle fois sur mes genoux, mes jambes avaient flancher une dernière fois et je ne savais si je pourrais me relever encore une fois.

«Dis moi, tu es sur que tu vas bien, que tu n'as pas besoin de manger, quelque chose comme ça?
J'ai une humaine, dans ma grotte, pas question que tu la mordes.
»

je la regarder, divagant, ma vue se troubla une nouvelle fois, "une humaine ..?" je ne savais pas quel genre d'esclave elle avait c'est vrai mais pourquoi mordre une humaine ? pour moi cela n'avais aucun sens. mes yeux était maintenant mis clos et je commençais à Tanger. Cette louve pouvait faire de moi ce qu'elle voulait après tout je lui appartenais désormais.

" Pourquoi mordrais-je ton humaine ..? je ne mange pas de son pain la..."


Ne semblant pas avoir entendu ma réponse, ma voix aussi était devenue faible après tout, la jeune louve continua son discours.

«Au fait, comment t'appelles tu?
Je suis Astria de Jenzée, et comme tu l'as sans doute compris, je suis ta nouvelle maîtresse.
Si tu dois te nourrir, c'est maintenant qu'il faut me le dire, sinon, je t'emmène à ma caverne.
»

ma gorge devenais sèche, l'intérieur de ma bouche était à présent pâteuse, mes membres devenais lourds et à présent je ne voyais que des ombres autour de moi et la voix de ma nouvelle maîtresse semblait me parvenir de très loin.

"As.. Astria...s'il te plait... achève moi..."


Les derniers mots que je pu prononcer avant de m’effondrais sous la chaleur accablante et le soleil tapant de mille feu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Décision prise sur un regard [Shota]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une décision prise et mûrement réfléchie
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Caverne d'Astria-
Ouvrir la Chatbox