[Vampyr] Elyran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Métier : Noble – Espion et voleur
Rang : Maître
Messages : 23
Maître
Elyran

Mar 29 Sep 2015 - 14:37



Elyran C. Odhren





Informations générales

Prénom : Elyran Cinbel
Nom : Odhren
Race : Vampyr
Sexe : Homme, manifestement
Âge : 699 ans
Rang : Maître
Métier : Noble – Espion et voleur (pour le compte d'autrui)
Préférences sexuelles : Qu’importe le flacon, tant que l’on ait l’ivresse.


Physique
Taille : 1m80
Poids : 71 kg
Couleur des yeux : Cuivre
Couleur des cheveux : Auburn sombre

Description : Gracieux plus que gracile, athlétique sans être costaud, l’immortel mise davantage sur la souplesse que sur la puissance. Sa silhouette domine ceux de taille moyenne, et ne parvient pas à paraître petite face à ceux qui le surplombent vu l’arrogance dans son regard cuivré. Sa chevelure coulant en paresseuses vagues jusqu’à la chute de ses reins est rarement retenue ; et lorsqu’elle l’est ce n’est que par un modeste catogan. Aussi encadre-t-elle régulièrement son visage aux traits altiers, dont la pâleur est rehaussée par sa teinte rougeoyante ainsi que l’éclat de ses yeux. Celui-ci est mis en valeur par d’épais cils noirs, de même que par la teinte naturellement ombragée de ses paupières.
Niveau tenue vestimentaire, cela varie d’une période à l’autre. Il privilégie les couleurs pourpres, blanches et noires. Tout comme il favorise les chemises soyeuses, n’appréciant guère éprouver un contact rêche sur sa peau sensible. Autrement dit, il est richement vêtu, sans se montrer coquette pour autant.
Pour ce qui est des ornements, il n’ôte jamais la chevalière à son annulaire droit. Sauf quand il désire sortir à cognito, bien entendu. Autrement, tout dépend des occasions.

Mental
Trois qualités : Observateur – Loyal – Charismatique
Trois défauts : Sarcastique – Vindicatif – Trompeur

Description :Loyal et trompeur, voilà deux traits qui semblent peu compatibles. Et pourtant, il value la loyauté au-dessus de tout : s’il n’hésite pas à manipuler pour servir d’obscurs desseins, il ne trahira en revanche jamais ses proches, lesquels se comptent sur les doigts d’une seule main. Il est connu pour être quelqu’un de fier avec un esprit vif, que l’on peut difficilement réduire au silence s’il a quelque chose à dire. Son humour pince sans rire amuse les foules, au détriment de celui qui en est victime.

Dans le regard des autres, il est maniéré et délicat – malgré son sarcasme, après tout toujours discret et fleuri. Ces mêmes autres sont prompts à affirmer que les armes qui lui arrivent de porter ne servent que de dissuasion, et qu’il ne saurait être capable de brandir quoi que ce soit sans faillir, voire sans préférer prendre la fuite. Après tout, il est connu de tous que les grandes gueules ne sont plus en vue dès que l’action commence.




Histoire
Cela peut paraître contradictoire. Être noble, posséder tout ce que l’on désire et obtenir tout ce que l’on envie, et pourtant être un voleur. Comme si cela ne suffisait pas… Et justement, c’est là que le bât blesse : cela ne suffit pas.

Fils adoré au sein d’une famille respectée, Elyran développa très tôt un goût immodéré pour les risques inutiles. Cela pouvait aller de la tentative de descendre les escaliers alors qu’il ne savait pas encore marcher sans l’aide de son père ; à une parole habilement glissée dans une conversation pour irriter l’adulte sous ses yeux. Voire plusieurs. Cet art oratoire, il le perfectionna au fil des âges sous l’oeil fier de son professeur particulier, devenu proche ami avec le temps. Sa langue pouvait être du même velours que le gant entourant sa main avant de devenir aussi glacial que l’acier de son poing tapant sur la table. Tempétueux pour certains, passionné pour d’autres, il savait se faire aimer et respecter en dépit de tout. Non car il était “le fils de”, mais bien pour ce qu’il était : un homme charmant, et quelque peu charmeur, doté d’un humour tranchant et d’une justesse sans faille pour rattraper le moindre de ses pas de travers.

Les années passant, ceux-ci se firent de plus en plus rares. “L’on apprend de ses erreurs”, nulle chose ne pouvait être vaine à ses yeux, et certainement pas un échec. Son esprit ne fut pas l’unique chose à être perfectionné au fil des siècles : dès qu’il fut en âge de tenir une épée, son aîné mit un point d’honneur à le former. Et au combat en général, faisant de lui un épéiste à la hauteur de son rang. En contrepartie, il était - et demeure à ce jour - assez maladroit avec la magie. Mauvais dosage, mauvais précision… Il n’y a recours qu’en cas d’extrême nécessité, conscient qu’il pourrait se blesser avant même d’attendre sa cible, même si celle-ci se trouve n’être qu’une vulgaire bougie.

Ainsi, les siècles passèrent, rythmés de bals et autres joies auxquelles un noble courtisan avait droit. Cinq siècles furent nécessaire pour qu’elle fasse son apparition dans sa vie. D’abord discrète, telle une ombre sournoise qui attend le bon moment pour frapper, elle se révéla au final être une amante passionnée qui ne le laissait respirer qu’à de très rares occasions : la lassitude. Celle-là même qui le poussa à rendre quelques services par-ci ou par-là : récupérer une broche dérobée par untel, découvrir ce que monsieur cache à madame lors de ses escapades pas si discrètes que cela… Ce qui n’était alors qu’un modeste passe-temps devint rapidement indispensable pour tromper celle qui noircissait son quotidien.

Une ombre. Voilà ce qu’il était prêt à devenir pour ressentir cette adrénaline qu’il affectionnait tant. Sa seule amante. Voilà ce qu’il était devenu, non pour rendre service à ces gens dont il n’avait que faire, mais bien pour sentir son cœur s’emballer lorsqu’il s’introduisait dans une maison ; pour ressentir l’appréhension lors d’une discussion où le moindre faux pas le dévoilerait à son vis-à-vis.

À présent, il accepte les requêtes de toutes les races, de tous les rangs ; toujours de manière anonyme : ceux qui le désirent savent où laisser un message, ou même à qui passer le mot pour que cela parvienne à ses oreilles. Car bien entendu, son identité demeure secrète et habilement cachée quand cela nécessite de se montrer en personne.


100x100

Votre âge :

Majeure depuis quelques années

Expérience du RP :

Cela doit bien faire 10 ans maintenant
100x100

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Oui
100x100

Une remarque, une question, une suggestion ?

Clarifier la liste des métiers : lequel est tenu par qui, par exemple. Quelques explications sur la famille royale et autres éléments qui me semblent importants pour l’univers seraient également bienvenues.


© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rang : Maître du Jeu
Messages : 389
Maître du Jeu
Erèbe

Mer 30 Sep 2015 - 9:13










Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent faire ta demande de maître ou d'esclave, rechercher un RP ou déposer une demande d'habitation.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...
Bienvenue sur Erèbe !









Revenir en haut Aller en bas
http://erebe.nightforum.com

[Vampyr] Elyran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vladya, 18 ans. Vampyr omoisienne.
» Nikky - Chef des Brigades Noires ~ FINI o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Les Oubliés-
Ouvrir la Chatbox