[Lycan] Serhon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 17 Sep 2015 - 20:26



Serhon Dar’shay





Informations générales

Prénom : Serhon
Nom : Dar’shay
Race : Lycan
Sexe : Mâle
Âge : 267 ans
Rang : Maître (à voir en jeu par la suite)
Métier : Travailleur du cuir/Chasseur
Préférences sexuelles : A deviner en jeu



Physique

Taille : 1m78
Poids : 72kg
Couleur des yeux : Argent
Couleur des cheveux : Noir aux légers reflets bleuâtres
Forme crinos : 2,22m pour 144kg (augmentation du poids de 100% et de la taille de 25%)
Autres : Quatre larges cicatrices sur le flanc gauche

Description : Ni le plus beau, ni le plus puissant de la meute, il n’en reste pas moins un membre sur lequel on peut compter. Le corps ferme éprouvé par les multiples combats et autres chasses ayant laissé leur lot de traces font de lui un éclaireur et un combattant rapide, plus à l’aise avec ses griffes et ses crocs ou des armes plus légères que ce que certains de ses compères pourraient préférer. Les épaules solides qu’il porte droites, la tête relevée et le regard acéré, il a la démarche souple et assurée et cette habitude d’éprouver la terre à chacun de ses pas trahit – pour les plus perspicaces – son origine lycanthropique. Tout comme sa dense chevelure noire et ondulée pourvue de reflets bleuâtres.

Cette dernière, épaisse, rappelle la fourrure de l’animal qu’il peut devenir et masque parfois ses prunelles. Miroir de l’âme pour tous ceux de son espèce, Serhon n’y fait pas exception. Les yeux bordés par d’épais cils et sourcils tantôt d’un froid argent, puis d’autres fois véritable métal en fusion, se feraient plus discrets sur cette peau pâle s’il n’y avait pas l’étrange pigmentation autour. Là encore un élément qui se distingue quelle que soit sa forme. Il travaille d’une main habile et assurée, la poigne ferme et s’il vous est possible de le voir en pleine œuvre vous assisterez à un véritable ballet rondement mené par l’habitude. Les membres, rêches, sont ceux d’un laborieux qui ne ménage pas ses efforts. Au contraire de son apparence dont il n’en fait pas grand cas.

Le visage fait de franches lignes arbore la jeunesse due à son âge : il est encore loin d’égaler les plus anciens des siens et a de longues nuits devant lui si Mère Lune le veut bien. Le nez, droit et fier, se froncera souvent entre mépris et moquerie. Néanmoins ce faciès, s’il arbore la plupart du temps une expression d’une certaine neutralité, se peint bien vite de toute la palette d’expressions possibles. Il est cependant plus rare déjà de lui soutirer un sourire et, plus encore, un rire…

Serhon s’exprime d’une voix de baryton qui deviendra de plus en plus grondante et basse à mesure qu’il s’énerve et, sans déroger aux spécificités de sa race, possède un odorat et une vue excellents.

Mental

Trois qualités : Travailleur – Protecteur – Volontaire
Trois défauts : Borné – Colérique – Surprotecteur

Description : Si nombre de ses paires aiment à combattre pour la place de l’Alpha, il n’en est rien de son côté. Quand bien même apprécie-t-il un bon combat – au même titre que bien d’autres choses – malgré son tempérament bien souvent grincheux et ronchonnant, il est de ceux qui obéissent. Si tant est qu’il juge la personne apte à lui donner des ordres. Qui se trouve à la tête de la meute ne l’intéresse pas tant que le fait qu’elle soit simplement bien coordonnée et que les membres sachent où se trouve leur place. Une bonne meute est une meute soudée où chacun a à faire.

Buté, il est de ceux qu’il faut convaincre à grand renfort d’arguments solides…ou de coups. Cette dernière option porte néanmoins rarement ses fruits. Si certains le décrivent inaccessible et peu social, rebutant d’emblée ceux qui le dérangeraient à coups de sarcasme, moquerie et dédain, d’autres le décrirait comme étant un camarade fiable et discret. Plus rares sont ceux réellement proches de lui et ces derniers ne se fendraient la plupart du temps d’aucun commentaire, compréhensifs quant à la discrétion du noiraud : il n’est clairement pas de ceux qui aiment étaler leurs sentiments au grand jour. La majorité s’entendra toutefois sur le fait qu’il est un bosseur, une personne que l’inactivité rend nerveuse et agace. Il ne peut rester trop longtemps sans rien faire sous peine de devenir irascible. Il n’est donc pas rare de le voir aider d’autres groupes s’il n’est pas pris par sa propre tâche.

Il serait faux de le croire calme de par son expression froide : il ne déroge pas à la règle et, à l’instar de la majorité des lycanthropes, est tout aussi prompt à se mettre dans des colères noires et à sortir griffes et crocs dès que cela est nécessaire…ou pas.




Son histoire
Normale. Juste normale. Rien de rocambolesque dans l’histoire qui fut la sienne ; rien de mirobolant dans ce qui a été sa vie. Tout du moins si vous lui demandiez son point de vue.

Il était le fruit de l’union entre Thyegon et Nela. Si l’un s’avérait être un traqueur doublé d’un guerrier hors pair prompt à poser ses pattes velues sur toutes formes voluptueuses faites de poitrines ; l’autre s’avérait être une briseuse de crocs professionnelle à la hache aussi aiguisée que son sens du combat. Et si Serhon ne connaissait pas tous les détails, de leur rencontre à leur mise en ménage, les rumeurs se faufilaient encore jusqu’à sa mémoire. Que ce soit de la possible bêtise de Thyegon quant à séduire la bouillonnante guerrière à titre d’un bête concours entre camarades ou les râteaux titanesques qu’il se prenait, notant l’imagination sans bornes dont faisaient preuves la femelle, il n’empêche que le mâle parvint à ses fins. Néanmoins, difficile de dire si ce fut parce que Nela finit par avoir pitié ou parce qu’elle succomba aux tentatives aussi bancales les unes que les autres : sa mère avait toujours eu le don de maintenir le mystère là-dessus et même après plusieurs siècles les disputes musclées avaient rythmées leur quotidien.

Serhon, celui qui est « épris de liberté, aussi magnétique que colérique ». Ses parents devaient avoir cru bon d’incorporer quelques traits raciaux en le nommant ainsi.

Des jeux en louveteau en passant au statut de jeune loup, il n’était pas de ceux à plaindre. S’ils ne jouissaient pas d’un confort luxuriant muni de richesse se comptant en pièces sonnantes et trébuchantes, les lycanthropes savaient se contenter de peu. Et cela passait par un ventre plein et une chaude fourrure contre laquelle dormir l’heure venue. Une jeunesse banale faite de son lot d’apprentissages afin de trouver sa place dans la meute. S’il y avait pourtant un moment notable dans toute cette histoire, ce serait celle-ci : Sa rencontre. Cette fable dont il taisait l’histoire et qui pourtant donna toute raison à celui qu’il deviendrait.

De l’art de transformer le cuir en véritable armure, seule matière suffisamment souple pour supporter les multiples cascades propres à cette race qui ne pouvait souffrir de l’inactivité et à la fois suffisamment robuste pour affronter le temps, ou de l’importance d’une meute pour les leurs, ce fut Lui. Lui qui fut aux premiers abords un loup trop solitaire, passant presque pour un renégat aux yeux des siens et qui pourtant apportait chaque jour sa contribution au bon fonctionnement de cette gigantesque fourmilière. Lui qui s’était confronté à la jeunesse impétueuse puis à la curiosité de ce qui n’était qu’un enfant. Thérèbe. De ce dont il pouvait s’en rappeler seuls subsistaient les murmures sur ce lycan borgne. Les murmures et le visage marqué par le temps et les luttes.

« Un loup seul est un loup mort »

Les raisons qui avaient amenées cette créature à vivre recluse dans son coin, à ne pas se mêler aux siens et, plus encore, à être le sujet d’à la fois tant de répugnance mêlée d’une tolérance distante lui étaient inconnues. Thérèbe fut son mentor de longues années durant, préférant lui enseigner le calme et le sang-froid là où ses parents lui apprenaient l’éclat et l’opiniâtreté ; la patience face à la fougue et le goût d’un travail bien fait. Car sous ces doigts ridés naissaient des œuvres parées de runes qui, à l’instar de leurs si fameuses armes enchantées, s’accordaient avec leurs transformations. De longues années durant lesquelles Serhon possédait les aboutissements même s’il ne parvint pas à saisir les tenants de l’histoire de ce lycan. De longues années durant lesquelles il grandit entre la bienveillance familiale mêlée de méfiance envers Thérèbe alors que ce dernier lui accordait un regard sévère mais juste.

Et il revint seul un soir de chasse. Seul, blessé et portant encore l’odeur si propre aux suceurs de sang. Serhon n’en parla jamais. Que ce soit des raisons pour lesquelles lui et Thérèbe partirent seuls sans prévenir qui que ce soit à la présence de quatre larges plaies sur son flanc qui ne ressemblaient aucunement à ceux que pouvait faire un Vampyr, il tut absolument tout.

Les années passèrent, son lot d’expériences avec. Il est aujourd’hui un lycan intégré, les valeurs de la meute fermement ancrées en lui. Maintenant, ne restait plus qu’à voir ce que Mère Lune lui réservait…



100x100

Votre âge :

Plus que majeur

Expérience du RP :

Plusieurs années
100x100

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Oui
100x100

Une remarque, une question, une suggestion ?

Recenser les avatars pour ne pas avoir de doublons ?




© By A-Lice sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 17 Sep 2015 - 20:31
Bienvenue *^* J'adore ton avatar mon dieu ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 18 Sep 2015 - 22:58
Merci ^^

EDIT: Fiche terminée, prête au décorticage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 19 Sep 2015 - 13:09
Welcome !!! Bienvenue o/ un loulouuuuuup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 19 Sep 2015 - 13:21










Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent faire ta demande de maître ou d'esclave, rechercher un RP ou déposer une demande d'habitation.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...
Bienvenue sur Erèbe !









Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Lycan] Serhon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» La Gazette de Kräal : "Le Lycan déchainé"
» Un grand changement dans la vie de la lycan [PV]
» Lucian Helsing, le premier Lycan
» [Lycan] Jessica Carter, femelle Alpha meute de Soho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Les Oubliés-
Ouvrir la Chatbox