[Mahr] Suzuran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Féminin
Votre âge : 20
Rang : Esclave
Messages : 199
Esclave
Suzuran

Mar 15 Sep 2015 - 1:02



Suzuran Takao





Informations générales

Prénom : Suzuran
Nom : Takao
Race : Mahr
Sexe : Hermaphrodite
Âge : 18 ans
Rang : Esclave
Métier : Vendeuse
Préférences sexuelles :



Physique

Taille : ♀ 160 - ♂ 177.5
Poids : ♀ 45kg - ♂ 62kg
Couleur des yeux :
♀ Dorée
♂ Rouge et bleu saphir
Couleur des cheveux : ♀ Rouge
♂ bleu foncé

Description : Suzuran est une belle jeune femme mince de taille moyenne avec une voix cristalline. Elle ne se maquille pas et contrairement à ce que ses copines pensent, elle ne se parfume pas non plus. Elle n'en a nullement besoin puisqu'un délicat parfum de muguet émane naturellement de sa peau dénuée de toute imperfection quelle que soit l'apparence physique qu'elle emprunte.

Ses formes généreuses quant à elles ont été une source d'ennui et de frustration permanente chez les hommes de son entourage. D'ennui pour le frère, car il doit rappeler à l'ordre ceux qui parlent à sa sœur. Où est le problème direz-vous ? Leur regard est souvent fixé sur sa poitrine et non pas sur ses magnifiques grands yeux dorés dont le teint change selon la luminosité ambiante. Voilà où est le problème. Dans le cas où les rappels à l'ordre ne marchent pas, il n'hésite pas à intervenir pour retirer les mains qui s'attardent trop longtemps sur la peau blanche et crémeuse de sa sœur. Ça lui fera toutefois des vacances si elle accepte de laisser sa longue chevelure couleur rubis flotter librement au lieu de les coiffer en une haute queue-de-cheval. Lorsqu'elle marche, les balancements de celle-ci attirent le regard des passants sur ses déhanchés hypnotisant et à partir de là, leur attention se diverge sur sa chute de reins et sur ses fesses rebondies. Cependant, aussi ennuyé qu'il est à devoir défendre la vertu de sa sœur, le jeune homme n'a jamais hésité à exploiter le physique de la jeune femme pour attirer plus de clients dans son magasin de cosplay jusqu'à lui faire porter les articles de ses marchandises.

Le père est lui victime de frustration puisqu'il ne peut pas frapper ceux qui osent avoir des pensées perverses sur son adorable petite princesse, une grande partie de ces dites 'pervers' étant les élèves de l'établissement où il travaille. Sa fille avait du charme. Un visage aux traits fins, de longs cils noirs, un petit nez mutin, une petite bouche qui donne envie d'y croquer. Et s'il n'y a que cela, mais non. Il a fallu qu'elle ait aussi un physique attirant. Un cou long et fragile qui ne demande qu'à être marqué, des épaules délicates qui supportent courageusement le poids de ses seins aux petites auréoles roses, une taille fine et un ventre plat qui font envier bien des femmes. Ses hanches rondes appellent aux caresses et des jambes longues et fuselées furent responsables de grands nombres de plaintes déposé par ses soins auprès du directeur de l'ancien lycée de sa fille (son patron) pour interdire les shorts de sport indécemment courtes ou les jupes de leurs uniformes scolaires qui n'étaient pas suffisamment longues à son gout.

Dans son apparence masculine qu'elle nomme Suzu-kun, il possède un corps élancé aux muscles fins, une meilleure tolérance à la douleur, un profil aristocratique et une élégance innée dont beaucoup de jeunes filles admirent de loin, n'osant pas s'approcher de lui. Son rire suave les enchante. Son visage séduisant aux traits réguliers, ses yeux vairons étroits et le sourire narquois qui s'étire constamment de ses lèvres les intimident autant qu'il les attire. Suzuran a essayé de l'échanger contre un sourire plus sympathique sans trop de succès, les muscles de son visage refusent de coopérer.

Son nez est droit, sa peau claire, ses longs cheveux bleus foncé sont attachés sur la nuque par un élastique. Quelques mèches trop courtes se rebellent et certaines dressent en pointe sur le sommet de sa tête qu'il tente toujours d'aplatir de la main. Qu'importe ce qu'il porte, les vêtements mettent toujours en valeur ses jambes à la longueur interminable et son torse imberbe. Il aime porter une veste longue de couleur noire portée sur un t-shirt ou une chemise blanche et un pantalon noir maintenu sur ses hanches étroites par une ceinture. Cette tenue est accompagnée d'une cravate noire lâche autour du cou, de gants noirs et de chaussures ou bottines noires.

Mental

Trois qualités :
◊ Ingénue
◊ Optimiste
◊ Tolérante.
Trois défauts :
◊ Maladroite
◊ Imaginative
◊ Narcissique.

Description : Suzuran est une jeune fille choyée par sa famille qui ne connaît que la vie citadine et les avantages de la modernité. La vie facile et protégée qu'elle eut fait qu'elle reste très ignorante de la noirceur extrême des hommes et que comme toutes les jeunes japonaises de son âge, elle a ses moments de frivolité tels qu'être fascinée par les beaux jeunes hommes et plus particulièrement par sa propre apparence masculine si séduisante. Oui, elle est énamourée avec son propre reflet masculin. Même si elle n'aime pas se promener avec un organe pendillant entre les jambes, elle adore pomponner son corps d'homme de la même façon qu'elle jouait à la poupée quand elle était enfant sans se rendre compte que sous cette forme, sa personnalité change subtilement influencée par sa nature et par ses instincts de Mahr.

Sa mère lui a transmis sa politesse et son optimiste, à voir les points positifs quel que soit les circonstances. Son père, en l'ayant tant couvert, lui a en quelque sort rendu un mauvais service puisqu'elle garde cette innocence et inconscience qui la rend incapable de se rendre compte des sentiments des autres à son égard. Beaucoup de ses camarades d'école ont ainsi souffert de frustration sexuelle ou ont tout simplement perdu le courage de se confesser à elle et derrière tout ceci, le sabotage perpétuel des hommes Takao sur les soupirants de Suzuran dans le but de préserver sa chasteté. Les conséquences ont fait que la rouquine croit sincèrement que personne ne s'intéresse à elle alors qu'elle ne rêve que de romantisme qu'on trouve dans les shoujo mangas.

Elle adore les histoires d'amours pseudo-impossibles qui finissent bien. De par ce fait, les relations et la politique entre les races ne la concernent pas trop. Ce qui est marquantes chez elle, c'est son cri strident reconnaissable par son Hiiiiiii et sa maladresse, véritable fléau des assureurs. Aucun objet fragile ne survit longtemps à son passage, pas plus que les voitures ce qui expliquerait que les auto-écoles refusent de la prendre en charge. La vie qui l'attend dans ce nouveau monde sera dure et ne fera que la pousser à partir d'ici pour regagner la terre et retrouver sa famille.




Mon histoire

Les Takao sont une famille de classe moyenne. Ils vivent dans une maison de deux étages, ont un chat nommé Nyanko et résident dans le quartier d'Ikebukuro Tokyo (Japon) depuis quelques années. Tous les voisins s'accordent sur le point qu'il n'y a pas plus serviable et respectable qu'eux. Le père -Masayoshi- est professeur de sport dans le lycée du quartier dont le passe-temps est de prendre en photo sa famille. Le seul moment où il perd son calme légendaire et montre les dents, c'est pour éloigner des parasites/admirateurs de sa fille chérie. La mère -Hinata- travaille à domicile. Elle écrit et illustre des livres de contes pour enfants. Aussi naïve et optimiste que sa fille, elle rêve du jour où ses enfants lui donneront des petits enfants à gâter. Le fils ainé -Tatsuya- a un diplôme de couturier. Il a quitté la maison familiale depuis trois ans et vit dans l'appartement situé à l'étage au-dessus de sa boutique de cosplay. Le dernier membre de cette petite famille -Suzuran- est une jeune fille de dix-huit ans. Elle a fini ses études de lycée il y a peu et travaille à temps complet dans la boutique de son frère.

Nature versus nurture

Depuis toute petite, Suzuran avait su qu'elle est différente des autres. Tout d'abord, son apparence qui n'avait rien de japonais. Un mixage de deux races ? Qui sait. Pas besoin d'avoir un QI élevé pour comprendre qu'elle n'était pas née Takao. Elle avait huit ans, elle était curieuse. Quand elle s'enquit de ses origines auprès de ses parents durant le repas du soir, ils lui dévoilèrent un morceau de son passé.

Abandonnée devant une église catholique de Tokyo quelques jours après sa naissance, elle fut trouvée par un prêtre qui, inspiré par le parfum de muguet attaché au nouveau-né, lui donna le doux prénom de Suzuran. La police fut avertie et l'enfant fut ensuite confié à la matrone de l'orphelinat de la région une fois que l'équipe médicale de la clinique confirma qu'elle était en bonne santé. Des recherches sur la localisation de sa mère ou le kidnapping d'une petite fille ne conduisait à rien. Le bébé devenait donc pupille de l'état japonais jusqu'à ce qu'elle se trouve des parents. Le bout de chou ne resta toutefois pas orphelin longtemps. Un couple souhaitant donner un petit frère ou une petite sœur à leur fils tomba sous son charme et l'adopta. La voilà embarquée pour une nouvelle vie pleine d'amour et de joie.

Outre son apparence physique, plusieurs phénomènes étranges la mettaient à part de ses semblables. Le plus surprenant étant le changement de sexe à volonté ou devrait-elle dire un changement d'apparence comme celui-ci ne ressemblait absolument en rien à sa version féminine.

La petite rouquine de sept ans rentrait de l'école en courant sous une pluie battante avec pour seule protection, son cartable qu'elle maintenait au-dessus de sa tête. Une faible barrière qui ne l'empêchait pas de subir de plein fouet le courroux des éléments durant la saison des typhons. Elle ne se serait pas retrouvée dans cette position si elle n'avait pas oublié de prendre son parapluie ce matin. Tant pis, la prochaine fois, elle ne refera pas la même erreur. Un sourire éclaircit son visage quand la maison familiale apparaît au coin de sa rue. Elle courut encore plus vite.

"Je suis rentrée !"

La porte claqua doucement derrière elle. Sa mère occupée dans la cuisine lui cria d'aller se changer dans la salle de bains, des vêtements secs l'y attendaient. Mouillée et de peur d'attraper froid, la fillette abandonna son cartable dans le vestibule et se précipita dans la salle d'eau où elle se déshabilla à toute vitesse. À l'extérieur, l'orage faisait rage. La douche rapide qu'elle avait pris chassa les tremblements causés par le froid et c'était en passant devant le miroir alors qu'elle essuyait les cheveux qu'elle se rendit compte que la personne reflétée dans le miroir n'était pas elle. Son cri terrifié à cette découverte fut couvert par le bruit assourdissant du tonnerre. Qui était ce garçon aux cheveux bleus foncé dans le miroir.Un fantôme ? Elle recula précipitamment quand elle se rendit compte qu'il faisait les mêmes mouvements qu'elle, qu'il était aussi effrayé qu'elle. Pourquoi ? Qui était-il ? Elle se déplaça à droit, il fit de même. Elle agita la main, il la mima. Toujours au même moment. Elle s'approcha du miroir et se pressa contre le lavabo, sa peur envolée, laissant place à une curiosité enfantine. Il n'avait pas l'air menaçant.

"Hello...'

Ses yeux s'écarquillèrent bien grand, imité par le garçon du miroir. La voix qui sortit de sa bouche n'était pas la sienne.

"Ah..."

Pousser par un étrange instinct et parce qu'il y avait quelque chose de pas normal dans la partie intérieure de son corps, elle baissa la tête et....

"Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Nature versus nurture

Son anormalité était le seul secret qu'elle cachait à sa famille. Le passage de la pré-adolescence à l'âge adulte était... Intéressant autant dans le corps d'un garçon que dans celle d'une fille. Elle avait vu son corps muer, subi les effets des hormones, exploré son corps masculin à coup de rougissements et d'évanouissement. Elle était très curieuse sur son origine, mais pas jusqu'au point de ruiner tout ce qu'elle possédait déjà pour partir à la recherche d'un chimère quand elle adorait sa famille et aimait sa vie actuelle. Malheureusement pour elle, le destin en décida autrement. Le futur qu'elle avait planifié ne verra jamais le jour. Partie en tenue traditionnelle pour un festival organisé dans un temple shintô de la ville pour rejoindre des amies, elle disparut sur le trajet. On ne retrouvera que son petit sac à main sur le trottoir d'une ruelle à quelques mètres du temple et la dernière photo que sa famille aura d'elle sera cette photo prise par son père le jour de sa disparition : une Suzuran heureuse et tout sourire dans son Furisode bleu foncé aux motifs de fleurs bleues pales, un obi rouge serrant sa taille et un Hana kanzashi bleu (ornement japonais pour cheveux en forme de fleurs bleues) sur ses cheveux coiffés en queue-de-cheval.



100x100

Votre âge :

+25

Expérience du RP :

Quelques années
100x100

Vous engagez-vous à respecter le règlement ?

Oui.
100x100

Une remarque, une question, une suggestion ?

Une liste du nombre exact de maîtres et d'esclaves serait pratique pour savoir ce dont le forum a besoin.




© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rang : Maître du Jeu
Messages : 385
Maître du Jeu
Erèbe

Mar 15 Sep 2015 - 9:30
Bonjour et bienvenue ! Ton personnage est très prometteur, n'hésite pas à reposter un petit mot pour m'avertir que tu as terminé. Courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
http://erebe.nightforum.com
avatar
Féminin
Votre âge : 20
Rang : Esclave
Messages : 199
Esclave
Suzuran

Dim 20 Sep 2015 - 1:21
Bonsoir et merci beaucoup pour l'accueil.

Je poste donc pour dire que ma fiche est terminée.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rang : Maître du Jeu
Messages : 385
Maître du Jeu
Erèbe

Lun 21 Sep 2015 - 11:38










Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent faire ta demande de maître ou d'esclave, rechercher un RP ou déposer une demande d'habitation.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...
Bienvenue sur Erèbe !









Revenir en haut Aller en bas
http://erebe.nightforum.com
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Mahr] Suzuran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Registre des Habitants-
Ouvrir la Chatbox