[Mahr] D'Eon Lya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 26
Métier : Noble
Localisation : Quelque part dans l'ombre
Rang : Maitre - Sorcier confirmé
Messages : 63
Maître
D'Eon/Lya

Ven 8 Mai 2015 - 9:15



D'Eon / Lya Rozencraüs





Informations générales

Prénom : D'Eon Lya Yohane Zells
Nom : Rozencraüs
Race : Mahrs
Sexe : Hermaphrodite
Âge : Lya vous tuerait si vous l'appreniez
Rang : Maître
Métier : Noble
Préférences sexuelles : d'Eon et Lya aiment majoritairement les femmes mais peuvent toutefois jeter leurs dévolus sur certains hommes intéressants.



Physique

Taille : D'Eon 1M78 / Lya 1M57
Poids : 66kg / 51Kg
Couleur des yeux : Gris / Bleu ciel
Couleur des cheveux : Châtain, généralement

Description : D'Eon est un homme, le genre de type qui est bien dans sa peau. Avec son charme de trentenaire classe, légèrement old school mais classe, il attise bien des regards admiratifs, surtouts féminins. Habituellement, il affiche un visage fermé et souvent vide d’émotion. Le Mahr passe pour un homme qu’il est difficile d’approcher, quelqu’un de mystérieux, ce qui contribue à son charme. Son visage est encadré par des cheveux noirs mi- longs qui accentuent son côté sombre. Ses yeux, comme deux miroirs, sont gris acier, presque blancs et sont sans nul doutes la partie du corps la plus intimidante de notre homme. Lorsqu’il vous fixe, peut importe que vous soyez devant lui où à plusieurs mètres, vous aurez toujours un sentiment indéfinissable de malaise, comme si il pouvait percer vos défenses et fouiller dans votre cœur.
En pratique en fait... il le peut. Le narrateur que je suis vous fera patienter encore quelques tomes avant de vous donner le fin mot de l'histoire. Je peux toutefois vous dire que lorsque ses yeux luisent d'un faible éclat pourpre mettant en valeur de petites runes paressant chauffées au fer blanc au fond de ses pupilles, un demi sourire en vient à se former sur son visage...
Mais laissons là le suspens de ces yeux pour vous parler de Lya. celle que l'on pourrait appeler la soeur d'âme de notre Mahr ressemble à une jeune femme très belle, aux mouvements méthodiques mais doux, calculés mais pourtant si naturels... Ses longs cheveux châtains coulent sur ses épaules comme de l'eau dans le lit d'une rivière, soulignant son apparence presque frêle mais assurément délicate. Son visage est bien plus doux que celui de son frère d'âme, la faute à ce petit sourire énigmatique qui hante toujours les lèvres de la jeune femme de l'avis de certains. Comme son frère, elle possède de longs doigts d'artistes, une grâce naturelle et une voix qui est souvent douce et mélodieuse.
Les goûts vestimentaires de nos deux âmes se rejoignent à nouveau, ils aiment à porter des tenues qui se veulent sobres en apparence, mais parfaites. Ils ne cherchent pas à être vulgairement ostentatoires, leur simple aura à la fois calme et dangereuse parlent bien assez pour eux.

Mental

Trois qualités : (J'en vois pas 8D) Intelligent, Talentueux et Persévérant~
Trois défauts : Possessif, Sadique et Instable?

Description :D'Eon et Lya sont jumeaux d'âme, c'est quelque chose d'assez rare pour être dits en premier. Ils ne sont pas simplement deux rôles que D'Eon (ou Lya) jouent comme au théatre malgré leurs qualités d'acteur présentes mais véritablement comme deux âmes qui auraient grandit dans le même corps.
D'Eon est comme le sont souvent les nobles, plein de mépris envers la populace locale. Il pourrait passer ses journées à tester les nerfs des personnes qu'il croise simplement avec quelques phrases très soigneusement choisies. Il a bien quelques amis, des gens qu'il considère comme des personnes rares, extraordinaires, et il se trouve être une personne sur qui l'on peut compter pour elles. Mais cela reste un groupe de privilégiés, pour D'Eon, il y a 4 types de personnes: les ennemis, les alliés, les pions et les autres. La différence entre les deux dernières catégories étant minime: s’il peut vous utiliser, vous êtes un pion, il vous sacrifierait sans hésiter, et si vous êtes inutilisables... il vous sacrifierait quand même pour son petit plaisir.
Il va droit au but, "trêve de blabla" semble être l'une de ses phrases favorites et il a une forte propension à s'énerver. En fait, il peut s'énerver pour un oui ou pour un non, c'est le genre de personnes qui peut facilement se constituer un masque émotionnel pour dissimuler ce qu'il ressent. Vous pourriez rester avec lui une demie journée sans problèmes avant qu'il n'explose et se mette à vous tourmenter alors que vous aviez fait/dit quelque chose qui lui aurait déplu il y a plus d'une semaine juste pour vous voir totalement surpris par cette réaction soudaine.
Au premier abord, sa soeur d'âme pourrait passer pour une personne gentille, le sourire facile, ses manières de femme raffinée, tout en elle pourrait vous faire penser à une jeune femme bienveillante. Mais oui, il mais... Lya est un peu plus calme, moins portée sur les accès de colère. Son caractère se base fortement sur celui de D'Eon car les deux personnalités ont grandit dans le même corps. Elle en reste plus lunatique que lui, plus porté sur une colère froide et silencieuse alors que son frère d'âme s'emporte. Elle reste tout autant possessive que lui, voire même capricieuse à certains moments.




Mon histoire

-En tant que narrateur, je pourrai vous faire part de l’histoire de celui (celle ?) que l’on appelle successivement D’Eon et Lya de Beaumont, je pourrai vous parler de son enfance, de sa manière d’aborder les contacts entre individus, de son penchant presque masochiste pour la magie… Mais à quoi bon ? Vous ne sauriez rien de ce qu’il (elle ?) a ressentit lors de sa vie. Aussi vais je donc sobrement disparaître dans les ombres en laissant au premier concerné la capacité de s’exprimer. D’Eon ? Lya ? Êtes vous ici ?

-Tiens, mais n’est ce pas notre narrateur favori ?

-Tu as raison D’Eon, et je crois bien qu’il parle de nous.

-En effet, je souhaitais retracer votre histoire, pouvez vous nous faire l’honneur d’apporter votre contribution à mon travail ?

Le Mahr hausse les épaules et s’assoit devant moi. Sa mine fermée ne me laisse pas entrapercevoir ses sentiments, mais je vis fugacement passer dans ses yeux une lueur d’amusement.

-Et bien par quoi pourrais je commencer… Vous savez, j’ai vécu assez longtemps pour ne plus avoir que des souvenirs flous de mes premiers instants conscients.

-Et bien, pourquoi ne pas commencer par des souvenirs de votre enfance ? Cela donnerait l’occasion de parler de votre famille.
~~~~~

Que dire de nos premières centaines d'années ? Lya et moi passâmes ce que les humains appelleraient une enfance solitaire, mais pour nous, ce n'était pas vraiment la vérité. Nos parents ne nous prêtaient guère d'attention, concentrés sur leurs recherches. Oui, nous ne vous avons pas encore parlé de ce point il me semble.

Nos parents sont des sorciers, des maîtres dans leur domaine. Parmi tous les chercheurs enseignant à l'académie de sorcellerie, ils font partie de l'élite. Il n'est pas étonnant alors que nous, leur enfant, soyons doué pour l'art des arcanes, mais ceci est une autre histoire dont je vous parlerai plus tard...

Je disais donc, nous avions passé une enfance étrange, solitaire, mais toujours à deux. L’ambivalence de notre situation nous a toujours parut être source d'amusement, nous n'avions pas besoin de l'amitié des autres car nous partagions un lien plus fort encore que celui qui lie un frère à sa sœur. Rapidement, les serviteurs adoptèrent Lya lorsqu'elle commença à se manifester physiquement. Pensaient ils que je jouai la comédie pour tromper la monotonie de ma situation ? A vrai dire nous nous en fichions un peu.

Nous avions été initiés très jeune à la magie, Sans grande surprise, nous démontrions rapidement des facilités, voir du génie pour cette discipline. Nous n'avions pas reçu d'encouragements de la part de nos parents, mais ce n'était pas un problème, une idée avait germée dans nos esprits, un projet fou, impossible...


~~~~~

Le simple narrateur que je suis se penche légèrement en avant, intrigué. Jamais alors ils ne m'avaient parlé de cette fameuse quête qui les avaient poussé à se jeter à corps perdu dans la magie.

-Un projet fou ?

Je sentis le poids de deux regards sur moi alors que, physiquement, je n'avait qu'un interlocuteur. C'était toujours quelque chose d'étrange que de ressentir le regard du Mahr sur sois.

-Oui, quelque chose de si fondamentalement impossible qu'il en était tabou. Un projet encore inachevé aujourd'hui... Je n'en parlerai pas ici, n'ayant pas encore trouvé de solution, mais je peux vous dire que c'est lors d'une expérience qu'une de mes... particularités. Vous savez de quoi je veux parler, n'est ce pas sieur narrateur ?

Je frissonnais sans le vouloir. Oui, je le savais, je connaissais certains surnoms qu'on chuchotai avec crainte dans son dos... « L'oeil du sorcier », « le regard de la folie », « celui qui met vos peurs à nue »... tant de titres que cet être devant moi portait... L'objet de toute cette peur et en même temps de tant de convoitises était si petit... si petit qu'il tenait dans les deux pupilles qui me fixaient en cet instant.
~~~~~


Nous étions déjà un sorcier confirmé en ce temps là, notre soif d'apprendre avait même fait hausser un sourcil à notre père lorsqu'on lui a annoncé la nouvelle, c'est dire ! Vivant au milieu des vieux grimoires plusieurs fois millénaires, nous prenions à peine le temps de nous nourrir, trop occupés à chercher des sorts pour les expérimenter sans attendre. Je parvenais rapidement aux limites des magies classiques que l'on pouvait enseigner pour me plonger dans d'autres formes de magies plus anciennes, considérées comme primitives... Les runes parurent être une alternative acceptable à ce que nous recherchions.

Quelques mois plus tard, un cris à vous glacer le sang éveilla le manoir entier. Les servants me trouvèrent à genoux, au milieu de dizaines de livres ouverts, grelottant. Je sentais mes yeux me brûler de l'intérieur, tout n'était que nuances de rouge. L'un de nos servants eut le malheur de croiser notre regard à ce moment là et c'est ainsi que je fis la première expérience de ce que j'ai appelé plus tard la stigmate.

Oh, plutôt que de vous raconter ce qu'il s'est passé ensuite, je préfère vous parler de cette fameuse stigmate. Il s'agit en fait d'un sort runique lié appelé chant, une magie sous exploitée et sous estimée mais dont les résultats peuvent être vraiment intéressants. Cette fois ci, j'avais suivit les travaux d'un ancien Mahr qui souhaitait exploiter les runes pour pouvoir se nourrir d'un simple regard, il bloquait sur une simple concordance de runes que j'avais facilement reformulée. A la formule, un chant (ou liaison) entre Jera (symbole de la récolte) Sowilo (la rune de l'osmose) et Eihwaz (la rune des bouleversements, de la remise en question) j'avais rajouté Hagalaz, la rune de la charpente, l'idée d'une structure.

Le sort en lui même consistait à graver magiquement les runes dans chaque iris et de les lier à mon système nerveux avec une association des runes Raidho (le symbole du mouvement) et Kenaz (la rune du contrôle).



Je vois que vous semblez perdu, sieur narrateur, je vais donc couper court à mon explication théorique et passer au effets de ce chant. Le chant en lui même peut être utilisé à trois intensités différentes grâce à kenaz. Une fois activé, la moindre personne croisant mon regard est touchée par des vertiges. Impuissant, il sera forcé de revivre ses pires souvenirs, les fautes et erreurs de jugements qu'il aurait commit par le passé. Le deuxième degré d'intensité me permet d'intensifier ses remords maximisant au maximum les émotions ressenties par ma victime. La dernière intensité mélange les cauchemars de la victime à ses souvenirs, de quoi déstabiliser même les personnes sans regrets.

Cela va sans dire qu'au moment où le sort s'est implanté en moi, je ne le contrôlais pas, beaucoup de servants perdirent la raison avant que je puisse comprendre comment l'utiliser de manière optimale. Le sort eut un effet indésirable alors que je le contrôlais de mieux en mieux : à chaque utilisation je commençai à percevoir ce que voyait ma victime. A présent je vois exactement ce que subit mes victimes et, vous savez quoi ? J'aime ça... Je regarde leurs pires cauchemars avec un sourire amusé, détaché de cette fausse réalité que je leur ai jeté devant les yeux. Cela m'amusait, revers de la médaille, j'étais tellement subjugué à chaque vision que je faisait peu attention au monde réelle pendant ce laps de temps.
~~~~~

Je forçai mon cœur à battre normalement, toutes ces informations... Trop d'un coup, il était étrange que le Mahr se révèle autant.

-Un problème sieur narrateur ?

Je me forçai à répondre calmement.

-Oh, non, ne vous inquiétez pas, je me disais juste que cela faisait beaucoup d'informations techniques pour une simple biographie. Je suis sûr que votre vie regorge d'histoires méritants autant de places que celle de vos... compétences exotiques, non ?

Le mahr me sourit, non, excusez moi, la Mahr. Alors que je parlai, Lya avait prit le dessus, elle me regardai, la tête légèrement penchée sur le côté.

-Et bien... Ma vie n'a été qu'une simple succession de rencontres, de dîners, de cauchemars et de recherches. Il n'y aurait pas de quoi remplir une page supplémentaire de votre carnet, je le crains...

Je déglutissais tandis que la « jeune » femme brune s'approcha doucement de moi.

-Mais dites moi plutôt, sieur narrateur, de quoi avez vous peur~ ?


Derrière l'écran

Quel âge avez-vous ? 24 ans d'ici deux mois
Vous engagez-vous à respecter le règlement ? Bien sur!
Quelle expérience avez-vous du role-play ? 8 ans de rp/jdr
Une remarque, une question, une suggestion ? Peut être l'ajout d'un topic ou d'une place sur la fiche de présentation pour décrire les capacités magiques des gens (on a pas tous les mêmes affinités après tout ^^)



© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Sam 9 Mai 2015 - 0:04
Bienvenu(e) à toi bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Votre âge : 26
Métier : Noble
Localisation : Quelque part dans l'ombre
Rang : Maitre - Sorcier confirmé
Messages : 63
Maître
D'Eon/Lya

Mar 12 Mai 2015 - 22:22
Merci ^^ j'en profite pour dire que c'est fini o/ la fin de mon histoire me déplaît mais elle m'a donné un sacré mal de tête xD (je peux modifier sans soucis ^^)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Masculin
Métier : Dresseur d’esclaves
Localisation : La Citadelle
Rang : Maître
Messages : 149
Maître
Elzéar

Mer 13 Mai 2015 - 0:31










Félicitations tu es validé !

Tu peux dès à présent faire ta demande de maître ou d'esclave, rechercher un RP ou déposer une demande d'habitation.
Les Trois Royaumes t'ouvrent leurs portes et nous te souhaitons une longue nuit de plaisirs, d'aventures et de débauches...
Bienvenue sur Erèbe !











.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

[Mahr] D'Eon Lya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives d'Erèbe :: Le Livre des Noms :: Les Oubliés-
Ouvrir la Chatbox